Génération TARATATA, le forum des OZ
Hello cher membre zadoré !
Connecte toi donc pour nous faire un coucou !
Génération TARATATA, le forum des OZ

Pour Célianna qui sera toujours là <3


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Mort de Jean Ferrat

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Mort de Jean Ferrat le Sam 13 Mar - 17:41

pilou

avatar
jamais content
From le site du Point

L'auteur de La Montagne est décédé ce samedi à l'âge de 79 ans. En 2003, le chanteur engagé sortait de sa retraite ardéchoise et renouait avec les coups de gueule sur l'état du monde, la vie politique... mais surtout la poésie et la chanson.

Une de ses dernières ITVJean Ferrat, 72 ans, camarade chic et discret replié à Antraigues (Ardèche) depuis quarante ans, est à Paris pour la semaine. Chevelure de neige, moustache inamovible, veste en laine beige, le chanteur, qui n'avait pas donné de ses nouvelles depuis octobre 1994 (Ferrat 95: 16 nouveaux poèmes d'Aragon), accompagne la sortie de Ferrat en scène (Temey/Sony), un CD live suivi d'un DVD enregistrés au Pavillon Baltard, à Nogent-sur-Marne, en 1991. Demain, il retrouvera le village qui lui a inspiré La Montagne, le torrent à truites, les rosiers à tailler et les parties de poker avec son ami Jean-Louis Trintignant. Ferrat parle, c'est rare, et tout un pan de la chanson poétique et engagée défile, des années Rive gauche à Ma môme, Potemkine, La femme est l'avenir de l'homme et aux poèmes d'Aragon.

Pourquoi ce silence de huit ans?

Mais je n'ai pas arrêté! Participation à des débats autour d'Aragon, rencontres avec des artistes, rédaction d'articles, réponses à des lycéens qui m'interrogent sur Nuit et brouillard, cette chanson dédiée à mon père mort en déportation (NDLR: le vrai nom de Ferrat est Tenenbaum). Lorsque je discute avec ces jeunes, j'ai l'impression de faire comme Lucie Aubrac, qui témoigne sans cesse de son passé. Elle est formidable. Je l'ai vue sur la place d'Antraigues expliquer qu'il fallait être en résistance, particulièrement à notre époque, dans tout ce qui porte atteinte à la dignité des hommes.

En janvier 2002, vous aviez poussé un sacré coup de gueule à la Une du Monde: «Qui veut tuer la chanson française?»

Oui, je suis un peu le José Bové de la variété. A l'heure actuelle, soit l'on accepte d'être bouffé par les multinationales, soit l'on entre dans la lutte. Chanteur est un métier difficile et très individualiste. Certains s'en sortent, mais la plupart ont une vie matérielle précaire... On revient aux conditions de travail du XIXe siècle, quand le chapeau passait dans la salle. Autoriser ces pratiques est indigne de notre profession. Etant donné que les artistes n'ont pas pu édifier des règles de bonne conduite, c'est aux autorités gouvernementales d'intervenir pour faire respecter la liberté de diffusion et de création de la chanson.

Que pensez-vous des élèves de la Star Academy et autres Popstars?

Aussi talentueux soient-ils, tous ces chanteurs fabriqués par la télé et lancés comme des vedettes confirmées n'ont ni le répertoire ni les épaules, et c'est normal puisqu'ils démarrent. Nous aussi, à nos débuts, si l'on avait été placés dans leur situation, on aurait emmerdé tout le monde avec un tour de chant bancal. Moi, par exemple, j'ai commencé en lever de rideau d'Aznavour, avec ma guitare et seulement quatre chansons.

Et le soutien d'Aragon. Que serais-je sans toi?Aimer à perdre la raison... Grâce à vous, la poésie est soudain descendue dans la rue.

J'aurai au moins réussi à faire qu'un poème devienne une chanson populaire. C'est une très belle aventure, magnifique, inespérée qui m'est arrivée. Car la poésie fait peur: certains pensent qu'elle n'est pas à mettre entre toutes les mains. Je suis sûr du contraire. Les mots sont importants et dangereux, c'est vrai. Excessivement dangereux, même. Pires qu'un fusil braqué.

A quoi sert une chanson?

Parfois, à allumer une lueur d'espérance. Il y a quelques années, j'ai regardé, abasourdi, un reportage filmé en cachette dans Kaboul occupé par les taliban. Un frère et une soeur empêchés d'étudier, d'écouter de la musique, se sont mis à chanter Robert le diable, que j'avais composé sur un poème d'Aragon. C'est un hommage à Robert Desnos, déporté dans un camp de concentration. Là, tout à coup, je me suis dit: «Je n'ai peut-être pas été inutile.» Bien que je ne fasse plus de scène depuis 1972, que je n'aie pas d'activité médiatique, il y a peut-être une vie autour de mes chansons.

Comment adapte-t-on Aragon?

En prenant des libertés. Il me laissait faire. Parfois, j'isolais un certain nombre de vers pour en faire un refrain ou je privilégiais un quatrain qui synthétisait le sens du poème. J'ai pu intervertir des phrases, les orienter dans un certain sens. Aragon répliquait: «C'est bien moi qui ai écrit ça?» Il ne supportait pas que la musique ajoute des pieds à ses vers. Mais c'était un moyen de varier la mélodie des octosyllabes, de rompre un peu la monotonie des vers réguliers.

Pourquoi n'écrivez-vous plus de chansons?

J'en écris... Mais souvent la phrase reste en suspens. Plus le temps passe, plus je suis impressionné par les grands poètes. Le rapport entre la poésie et la chanson, c'est la concision, l'exigence, l'image et éventuellement la rime. Evidemment, c'est très difficile, c'est aussi la beauté de la chose. Et puis, je suis un homme du XXe siècle qui, rendez-vous compte, a vécu depuis 1930 des tragédies, des hécatombes, des génocides, des massacres colonialistes, des idéologies - nazisme, franquisme, bolchevisme - et vu les espérances du communisme imploser. Voilà, je suis fait de cela. Et, pour aborder le XXIe siècle, il me faut du temps. Et comme la situation du monde est aujourd'hui la même qu'à la fin du XXe siècle, et plus aggravée sans doute, je ne vois pas ce que j'ajouterais.

En 1969, vous vous attaquiez aux hommes politiques dans Ma France. Comment voyez-vous la France d'aujourd'hui?

Je suis inquiet. Des peurs multiples règnent sur le pays. C'est un monde d'injustice, agressif, incontrôlable, imprévisible. Il faut aux Français des Pères Fouettard, des papas, des grands hommes, des idoles, des dieux pour se blottir à leur ombre. Ce n'est pas une bonne situation.

On vous a toujours envisagé comme...

... un communiste! Je ne discute même plus. Je n'ai jamais été au Parti, même si tout le monde le croit à cause de Potemkine. Alors? Alors? L'avenir du PCF? Il peut se relever ou disparaître. Tout est points d'interrogation.

Que reste-t-il de la chanson engagée?

Noir Désir, Zebda, qui essaient de déboulonner les interdits, les stéréotypes. Nous non plus, nous n'étions pas nombreux à chanter le poing levé. Léo Ferré. Moi. Sans être un foudre de guerre ou un grand militant, j'ai participé à des actions... La société a fait voler tout ça en éclats, mais je suis toujours en colère, c'est dans ma nature. J'ai droit à la retraite, bien sûr, mais ça m'emmerde.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Mort de Jean Ferrat le Sam 13 Mar - 17:45

pilou

avatar
jamais content

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Mort de Jean Ferrat le Sam 13 Mar - 17:47

pilou

avatar
jamais content

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Mort de Jean Ferrat le Sam 13 Mar - 18:15

alphie712

avatar
Black Sabbath Talent Aiguille
R.I.P
Il a fait de sacrément bonnes chansons ( Nuit et brouillard, La Montagne, Camarade, Potemkine, C'est beau la vie etc ) et de superbes adaptations de poèmes d'Aragon ( Que serais-je sans toi, Aimer à en perdre la raison, Nous dormirons ensemble )
Je venais d'acheter une compil d'ailleurs...

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Mort de Jean Ferrat le Sam 13 Mar - 18:20

alphie712

avatar
Black Sabbath Talent Aiguille


Nuit et Brouillard

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Mort de Jean Ferrat le Sam 13 Mar - 18:25

alphie712

avatar
Black Sabbath Talent Aiguille



Que serais-je sans toi ?

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Mort de Jean Ferrat le Sam 13 Mar - 18:42

brodie

avatar
MAry Poppins Frappadingue
MAry Poppins Frappadingue
confused

je viens de lire çà.

Il avait oui de si belles chansons.

Voir le profil de l'utilisateur http://fafofil.canalblog.com

8 Re: Mort de Jean Ferrat le Sam 13 Mar - 18:48

pilou

avatar
jamais content
Le dernier géant d'une génération ?
Euh ben oui, je crois..... Avec Ferré, Brel, Gainsbourg, Brassens, Ferrat était un des cinq géants des années 60 non ?
Oups j'oublie Aznavour....
Il doit se sentir bien seul le vieux Charles....

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Mort de Jean Ferrat le Sam 13 Mar - 20:09

alphie712

avatar
Black Sabbath Talent Aiguille


Potemkine (sur les images du film )

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Mort de Jean Ferrat le Sam 13 Mar - 20:12

alphie712

avatar
Black Sabbath Talent Aiguille
La biographie de Jean Ferrat

Révolté à la plume grandiose, Jean Ferrat restera l'auteur de "La montagne" où il s'est éteint, en Ardèche, à 79 ans.


L'artiste engagé Jean Ferrat est décédé samedi 13 mars à l'âge de 79 ans. Au service de tous les combats pour la fraternité, la révolte et l'idéal communiste, il était également un poète fou d'Aragon, qu'il a interprété avec talent. Il lui consacre deux albums en 1974 et 1995. Il était l'auteur-interprète et compositeur de quelque 200 chansons.
Né le 26 décembre 1930 à Vaucresson (Hauts-de-Seine), Jean Tenenbaum, a 11 ans lorsque son père, juif émigré de Russie, est déporté. L'enfant est sauvé grâce à des militants communistes, ce qu'il n'oubliera jamais. A la Libération, il quitte le lycée pour aider sa famille, et devient aide-chimiste jusqu'en 1954, date à laquelle il passe ses premières auditions dans des cabarets parisiens. Jean Ferrat a été marié à la chanteuse Christine Sèvre, décédée en 1981.Il avait reçu le prix de l'académie Charles Cros (1963) et le grand prix de la chanson de la SACEM (1994).

Pas un "béni-oui-oui" du PC

Après avoir écrit la musique des "Yeux d'Elsa" (1956) pour André Claveau, il chante régulièrement à "La Colombe", puis fait sa première grande scène à l'Alhambra en 1961 où il triomphe avec "Ma môme", et "Deux enfants au soleil". Rapidement, Jean Ferrat choisit d'interpréter des textes plus engagés, comme "Nuit et Brouillard" (1963), non diffusée par les radios, puis "Potemkine" (1965), interdite d'antenne. Compagnon de route du PCF, sans jamais en avoir été membre, il affirme haut et fort ne pas être un "béni-oui-oui" du parti. Ainsi ses chansons "Camarade" qui dénonce l'invasion russe de Prague en 1968, ou "Bilan" (1980) qui fustige la déclaration de Georges Marchais sur le "bilan globalement positif" des pays de l'Est.

La chanson et la politique

En 2007, Jean Ferrat s'était prononcé en faveur d'une candidature de l'altermondialiste José Bové comme représentant d'une gauche antilibérale pour l'élection présidentielle. Son dernier engagement politique était dans le cadre de la campagne des élections régionales le soutien de la liste du Front de Gauche en Ardèche. A la scène, qu'il quitte après un passage au Palais des sports en 1972, il préfère son Ardèche d'adoption, qui lui inspire "La Montagne", l'un de ses plus grands succès. Réticent à passer à la télévision, le chanteur était sorti d'un long silence en 2003, pour l'émission "Vivement Dimanche" de Michel Drucker, y défendant ses deux passions, la chanson et la politique, s'insurgeant notamment contre la grande industrie du disque qu'il estime dangereuse pour la liberté de création.

(Nouvelobs.com)

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Mort de Jean Ferrat le Dim 14 Mar - 0:15

kermit__

avatar
King of the Nenuphar
C'était un grand de nos époques si reculées, mais fallait pas trop en faire une overdose, ça manquait parfois de variété.
Donc, très plaisant à l'écoute de quelques bons titres. On retiendra qu'il était sérieusement du côté du communisme et qu'il s'est souvent trompé à ce sujet. Cela ne veut pas dire que je suis particulièrement de droite, je suis plutôt du côté de l'humain et du progrès, mais pas du côté des utopies.

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Mort de Jean Ferrat le Dim 14 Mar - 13:52

Vero

avatar
Taulière du Taulier, admin
Taulière du Taulier, admin
Même à 79 ans, c'est toujours trop tôt pour perdre un artiste de cette trempe.
Je suis triste pour la poésie et pour la musique.
J'espère que les chaines françaises vont mettre le paquet pour lui rendre hommage. Après Reggiani, Brel, Ferré, Brassens et Gainsbourg, le dernier géant s'en est allé...


_________________
Moi, Invité , promets de ne jamais faire de bétises sur le forum.

Véritable jungle urbaine qui fabrique les rêves
Là où rien n'est impossible,
Les rues vous réveilleront à la vie
Les lumières vous inspireront à New York.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.culture-et-confiture.com/

13 Re: Mort de Jean Ferrat le Dim 14 Mar - 15:20

berny

avatar
Taulier de la Taulière, admin
Taulier de la Taulière, admin
Vous avez tout dit ...
Pour ma part, j'ai deux compils et considére la mélodie de "Que Serais-je sans toi" comme un chef-d'oeuvre.

J'aime bcp celle-ci aussi


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Mort de Jean Ferrat le Dim 14 Mar - 18:33

pilou

avatar
jamais content
Veronica a écrit:Même à 79 ans, c'est toujours trop tôt pour perdre un artiste de cette trempe.
Je suis triste pour la poésie et pour la musique.
J'espère que les chaines françaises vont mettre le paquet pour lui rendre hommage. Après Reggiani, Brel, Ferré, Brassens et Gainsbourg, le dernier géant s'en est allé...

C'est prévu sur FR2 ce soir et mardi, je crois (dixit Drucker hier soir au JT de FR2)

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Mort de Jean Ferrat le Dim 14 Mar - 18:34

pilou

avatar
jamais content
berny a écrit:Vous avez tout dit ...
Pour ma part, j'ai deux compils et considére la mélodie de "Que Serais-je sans toi" comme un chef-d'oeuvre.

J'aime bcp celle-ci aussi


Un chtit best Of sur Oz ?

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: Mort de Jean Ferrat le Dim 14 Mar - 19:01

berny

avatar
Taulier de la Taulière, admin
Taulier de la Taulière, admin
Dispo sur OZ Music en version 3CD Wink - OZ Music Ici On Reçoit


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Mort de Jean Ferrat le Dim 14 Mar - 20:17

pilou

avatar
jamais content
'Rci ;-)

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: Mort de Jean Ferrat le Mar 16 Mar - 12:33

alphie712

avatar
Black Sabbath Talent Aiguille



Ma France

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Mort de Jean Ferrat le Mer 17 Mar - 18:56

pilou

avatar
jamais content
Superbe song....
Y'en a plus là dedans que dans la totalité des "programmes" de nos politiques pour les régionales....

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: Mort de Jean Ferrat le Mer 17 Mar - 23:20

alphie712

avatar
Black Sabbath Talent Aiguille
pilou a écrit:Superbe song....
Y'en a plus là dedans que dans la totalité des "programmes" de nos politiques pour les régionales....

Très vrai ! Et, comme souvent, cela vient d'un fils d'émigré (juif de Russie dans ce cas ci )...

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: Mort de Jean Ferrat le Jeu 18 Mar - 9:21

C'est con, mais il aura fallu qu'il décède pour que j'écoute un peu sa musique...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/luafrfm

22 Re: Mort de Jean Ferrat le Jeu 18 Mar - 12:59

Fred

avatar
Femme à lunettes
Ses chansons ne m'étaient pas inconnues.

Mes parents, lorsque j'étais enfant écoutaient beaucoup de radios qui passaient des artistes dit 'standards' de la chanson française. (Il y avait aussi les émissions de télévision, 3 chaines à l'époque.) Vous dire que j'appréciais,... pas forcément.
J'ai appris à ré-écouter certaines choses. J.Ferrat en fait partie.

(Une grande pensée pour Alain Barrière, car lui, je ne peux définitivement pas l'écouter du tout Wink )


Ps : j'ai lu que sur la chaine Paris première, ce dimanche 21 mars, à 17h30, la chaîne proposera "Jean Ferrat 1976", émission présentée par Jacques Chancel.

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: Mort de Jean Ferrat le Jeu 18 Mar - 20:45

pilou

avatar
jamais content
Connaissant pourtant peu le bonhomme et ses chansons, j'avais acheté son album sorti au début des années 80 avec notamment "le bilan", "oural ouralou", etc...
Et ce disque m'avait marqué.... cette voix.... les textes.... les mélodies simples....

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: Mort de Jean Ferrat le Jeu 18 Mar - 21:54

Vero

avatar
Taulière du Taulier, admin
Taulière du Taulier, admin
Pour ma part, j'ai été biberonné à Jean Ferrat avec mes parents 68tards, qui continuaient la révolution à la maison grâce à Jean Ferrat.
D'ailleurs on fêtait l'anniversaire de ma mère quand on a appris son décès.... l'année dernière c'était la papounet de Berny et Bashung pour l'anniv' de ma mère...
Et pour l'anecdote, le jeunot qui nous montait des pièces de théâtre quand j'étais ado et artiste sur scène le weekend, lui a monté un expo en 2003 sur Paris. J'y étais allée et l'avait raté de peu....


_________________
Moi, Invité , promets de ne jamais faire de bétises sur le forum.

Véritable jungle urbaine qui fabrique les rêves
Là où rien n'est impossible,
Les rues vous réveilleront à la vie
Les lumières vous inspireront à New York.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.culture-et-confiture.com/

25 Re: Mort de Jean Ferrat le Mar 23 Mar - 14:10

kermit__

avatar
King of the Nenuphar
Jean Ferrat est décédé.
Les hommages sont curieusement unanimes.
Celui qu’on appelle le grand public n’a pas attendu que le poète, l’auteur-compositeur-interprète et le « metteur en musique » d’Aragon soit sur son lit de mort pour lui rendre hommage ; il communiait avec celui qui chantait ses amours, ses questionnements, ses rêves et son utopie. Bref, sa vie.
Mais quoi penser des hommages, nombreux, de ceux qui ont tenté d’étouffer sa voix hier, qui l’ont interdit d’antenne durant de trop longues années parce qu’ils ne supportaient pas son engagement et ses vérités et qui sacrifient aujourd’hui des pans entiers de la culture sur l’autel du profit.
Jean Ferrat a connu la censure bête et méchante, à la radio et à la télévision. C’est une voix différente et dérangeante, celle de la justice sociale, que les directeurs de l’ORTF de l’époque, entre autres, voulaient étouffer, soumis qu’ils étaient aux ordres de l’Elysée ou de Matignon, mais aussi du Figaro.
Nuit et brouillard, Potemkine, Ma France, Au printemps de quoi rêvais-tu ?, Un air de liberté et bien d’autres ont fini par briser le rideau de fer dressé par les censeurs ; la censure n’a pas empêché le public d’en faire des chansons populaires que tout le monde connaît et a fredonné un jour ou l’autre.
Jean Ferrat avait réussi à être la voix de la France ; ses chansons dressaient le portrait de « la belle, la rebelle » et de son peuple, sans démagogie, celle qui fait appel à l’intelligence avec des mots justes, celle qui tourne le dos à la vulgarité, celle qui souffre, celle qui lutte, celle qui se trompe parfois, mais celle qui agit, celle qui rêve à des lendemains meilleurs.
Jean Ferrat avait cette exigence élégante qui l’empêchait d’abdiquer devant la censure et la bêtise.
Quand on lui demande de ne pas interpréter Potemkine, il refuse de passer à l’antenne, en direct. Quand Jean d’Ormesson, directeur du Figaro, obtient que Un air de liberté disparaisse du montage d’une émission enregistrée, produite par Jacques Chancel, Ferrat ne lâche rien et obtient qu’une déclaration explique aux téléspectateurs que l’émission est tronquée.
Jean Ferrat a affronté la censure, debout, sans relâche, quelle qu’en soit le prix à payer.
Son courage et son opiniâtreté n’ont, hélas, pas eu raison des censeurs, mais ces derniers n’ont pas eu raison de son engagement, de ses mots et encore moins de sa reconnaissance par le public.
Jean Ferrat a vu avec effarement la culture devenir un produit, standardisé, soumis aux règles les plus sottes du « marketing ».
Les journalistes d’aujourd’hui sont soumis aux mêmes règles que les autres auteurs du monde de la culture. Ils sont confrontés à l’uniformisation de l’information, à la censure aussi.
Ils ont quelque chose à retenir du courage et de l’exigence de Jean Ferrat : refuser la censure et plus encore l’autocensure par respect pour soi et pour le public.
La résignation est le pire ennemi de la création et de la vérité. Jean Ferrat, lui, a résisté ! En restant fidèle à son enseignement : les mots sont l’arme absolue pour informer et éduquer, au mépris de toutes les censures.



Rédigé par Michel Diard dimanche 14 mars 2010 13:06

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum