Génération TARATATA, le forum des OZ
Hello cher membre zadoré !
Connecte toi donc pour nous faire un coucou !
Génération TARATATA, le forum des OZ

Pour Célianna qui sera toujours là <3


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

McCartney en concert à Paris le 10 décembre

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 4]

Bon concert mec...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/luafrfm

pilou

avatar
jamais content
Tain c'est fou, je taquine la cinquantaine, des concerts j'en ai vu un bon paquet, et là chuis comme une puce, tel le kid de 16 balais.
je vais foutre le feu à cette putain de fosse !!!!!!

Tite mu t'as déjà des vidéos qui tournent sur Youtube and co sur le concert de Hambourg. Mais c'est de la daube, des extraits chopés au portable....

Voir le profil de l'utilisateur

la petite mu

avatar
Kitchi kitchi ayayaya
ben je veux bien, si t'y penses, que tu m'appelles soit sur Eleonor Rigby, soit sur A day in the life, soit (last but not least) si il commence the End par Golden Slumbers comme le veut la tradition....

Voir le profil de l'utilisateur

brodie

avatar
MAry Poppins Frappadingue
MAry Poppins Frappadingue
bonne soirée Pilou .... H- 5 ....

Voir le profil de l'utilisateur http://fafofil.canalblog.com

pilou

avatar
jamais content
la petite mu a écrit:ben je veux bien, si t'y penses, que tu m'appelles soit sur Eleonor Rigby, soit sur A day in the life, soit (last but not least) si il commence the End par Golden Slumbers comme le veut la tradition....

Oki ma chtite Mu ;-)
J'ai la set list, si il ne change rien (il le fait rarement), je prévois le coup de fil que tu rates pas l'intro ;-)
Charge bien le portable hein? lol

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content
Sur ce, je file à Paname nordel !

Voir le profil de l'utilisateur

la petite mu

avatar
Kitchi kitchi ayayaya
bon ben je viens de raccrocher avec le pilou... 6 minutes de laaaaalaaaalaalalalalaaaa sur hey jude... he ben il a encore de la voix le Paul!
Il doit bien s'en prendre plein les mirettes l'ami....

Voir le profil de l'utilisateur

brodie

avatar
MAry Poppins Frappadingue
MAry Poppins Frappadingue
entendu un très vague de ce moment là (et de quelques autres) sur France Info ce matin .... raaaaaa comme je l'ai envié le pilou!

Voir le profil de l'utilisateur http://fafofil.canalblog.com

berny

avatar
Taulier de la Taulière, admin
Taulier de la Taulière, admin
Pilou !!!
Au rapport, nordel !

Qualité du son ? Jeux de lumières ? Hommage à George et John ? Des reprises hors Beatles ? Il avait sa célèbre basse Hoffner ? Il a joué d'autre instruments ? (Le piano je suppose). T'as la playlist ?


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

alphie712

avatar
Black Sabbath Talent Aiguille
A propos du concert, je suis tombé sur une dépêche AFP :

"AFP Paris 11 dec 2009.
Lors de son concert à Bercy, Paul Mc Cartney aurait remarqué dans le public un fan enthousiaste qui connaissait toutes ses chansons par coeur et l'aurait invité dans sa loge après le concert. Impressionné par sa connaissance approfondie de l'histoire des Beatles et du rock en général, Sir Paul l'aurait engagé comme secrétaire et biographe officiel. Selon certaines sources, il s'agirait d'un quadragénaire bon teint,un certain P.E haut gradé de l'Armée Française, qui aurait accepté de tout plaquer pour suivre l'icone rock."

Voir le profil de l'utilisateur

Vero

avatar
Taulière du Taulier, admin
Taulière du Taulier, admin
mouarf mouarf


_________________
Moi, Invité , promets de ne jamais faire de bétises sur le forum.

Véritable jungle urbaine qui fabrique les rêves
Là où rien n'est impossible,
Les rues vous réveilleront à la vie
Les lumières vous inspireront à New York.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.culture-et-confiture.com/

pilou

avatar
jamais content
Putain !

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content
C'était monstrueux, magique, d'anthologie !

Je fais un CR quand j'ai un quart d'heure oki?

Voir le profil de l'utilisateur

Vero

avatar
Taulière du Taulier, admin
Taulière du Taulier, admin
un 1/4 d'heure suffira ?

en tout cas les photos sont top déja !


_________________
Moi, Invité , promets de ne jamais faire de bétises sur le forum.

Véritable jungle urbaine qui fabrique les rêves
Là où rien n'est impossible,
Les rues vous réveilleront à la vie
Les lumières vous inspireront à New York.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.culture-et-confiture.com/

la petite mu

avatar
Kitchi kitchi ayayaya
ha ouais! quand tu dis que t'es pas loin de la scène en fait t'es vraiment pas loin de la scène quoi...

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content
Bah y'a un chtit zoom sur le camescope, aussi.... mais plus on zoome, moins c'est net...

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content
Bon alors.......que je vous raconte....

Pilou, remonté comme un zébulon à l'approche de cet évènement, se prend la journée pour se mettre en condition. Révision de la set list, petit tour sur les blogs, écoute du live de New York.
16h30, j'enfourche la bagnole et je monte à Paname. Je trouve à me garer peinard à 500 mètres du POPB. Arrivé devant le machin vers 17h45, y'a déjà un bon 300 mètres de queue....
L'attente débute. La nuit est tombée, la température avec... 18h30, toujours pas un signe devant.... seul truc sympa pour se remonter le moral, y'a au moins 600 m de queue qui s'est formée derrière moi....Arf

19 heures et quelques, ca commence à avancer. Pas pour longtemps..... un mec de la sécu remonte la file pour expliquer que le concert aura une heure de retard, parce que la prod est à la bourre, y'a même encore du matos dans la fosse...
19h50, ca re-rentre enfin.... Il était temps, on commencait à se peler grave le fion. En même temps, je savais que Paulo a commencé avec 1h15 de retard à Hambourg, donc pour moi l'horaire de 21 heures était intellectuellement assimilé ;-)
Je me retouve dans la fosse, presque en face côté droit à environ 8 mètres de la scène (et donc sans doute 6 des barrières).
Je dégaine mon paquet de Mikado, et je grignote en lisant mon magazine Beatles. Ca occupe....
Je me demande comment va pouvoir être le son, avec un montage aussi à l'arrache... Bercy se remplit, c'est archi bondé.... sauf le coin VIP bien sûr...ces enfoirés arriveront au dernier moment.
Les écrans géants semettent à cracher des murs d'images kaléïdoscopes...Liverpool, les Beatles, plein de trucs collector, sur fond de reprises "modernes" de titres des Fab Four.
Public super bon enfant, y'a des papys qui ont emmené le petit fils, le public va de 13 à 70 balais, à la louche....

Arrivée des people vers 20h45.... impression palpable que le gotha musical français est venu voir le maitre.... Dany Brillant... Voulzy.... Bruel... peut-être Obispo et phil Man, je suis pas sûr. Johnny? euh non.... le pauvre, il comate à LA...
21 heures.... les roadies se succèdent encore pour esssayer micros et les très (très) nombreuses grattes bien rangées sur les côtés.

21h08, arrêt musique, arrêt écrans...noir !
La foule s'enflamme.
21h09: par la droite, Paulo arrive tranquille en costard Beatles. Futal étroit super bien coupé, veste col mao. Ses musiciens suivent derrière. On ne voit que MACCA, et encore plus sa légendaire basse Hoffner qui met déjà une certaine émotion dans la salle.....

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content
Tout le monde est en place en moins d'une minute, et sans sommation, on se prend Magical Mystery Tour dans la tronche. Joyeuse entrée en matière. Le son est d'emblée brillant, fort, exceptionnel de clarté. Putain mais comment ils ont fait ????
Première véritable ovation aux dernières mesures, et enchainement direct avec Drive my car. Ca balance sec d'entrée de jeu. On est déjà en plein régal, c'est monstrueusement bon !
Macca chope le micro pour un "bonsoiiiir Pawissss" qui déclenche une belle hystérie "Comment vas tu, mon pe-tit chouuuuu ?"
Et hop, il envoie Jet....
Arghh que le son est bon !
Suivent deux titres plus récents, Only Mama Knows et Flaming Pie, très sympas tous les deux. Pis retour en 66 avec un Got to get you into my life super pêchu. Tain on est sur Revolver nordel, c'est l'extase !
Macca change d'instrument très souvent, un de ses gratteux prenant une basse quand Paulo enfourche une gratte sèche ou electrique, une mandoline ou un ukulélé, et bien sûr le piano.
Let me roll It (tain il va nous faire tout band on the run là....) est suivi du coda de Foxy lady, en hommage à Hendrix. Petit moment de folie, qui permet de se rendre vraiment compte de la classe immense de ses quatre musicos. Des pointures les mecs, comme j'en ai rarement (jamais?) vu.
2 gratteux impeccables, bien rock, discrets; un batteur dantesque (une montagne black avec une barbiche, je me demande si ce n'est pas celui qui tournait avec Johnny autour de 2000), et un dingue aux claviers.
Comme on chante du Paulo, qu'il adore les back vocals et que Martin triplait ou quadruplait en studio les quatre voix des beatles, je vous laisse imaginer les dons vocaux dont doivent faire preuve les zicos en question pour nous refaire les titres auxquels on a droit....
On reprend avec Highway, un bon titre sorti récemment sous son pseudo de Fireman, avant une série qui tue: The long and winding road, My love (une chason écrite pour Linda), Blackbird (seul, à la sèche, magique)
Sa dernière chanson, I want to come home est sympa, sans plus, mais ca demande une ou deux autres écoutes. Here today (1982) suit, magnifié par l'hommage que Paul fait à Lennon sur cette song, puis vient le sympa Dance Tonight (2002).
Tain déjà une heure de passée.....



Dernière édition par pilou le Sam 12 Déc - 0:30, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content
Pas le temps de souffler, retour en 64 avec And I love her. Histoire de booster tout le monde, ca enchaine avec Mrs Vandebilt. Géant ! Tout le monde gueule "Ho, eh Ho" à s'en faire péter les carotides.
Macca aligne les titres sans une fausse note, alternant douceur et rage, il a une voix intacte, mais comment il va tenir jusqu'au bout le gars? il a quand même 68 balais....
Posage de basse, sautillements pour choper une sèche (en plus le con n'a pas pris un gramme) pour Eleanor Rigby. Trop bon !!!!!
Suit Band on the run. Ca gueule fort dans la fosse, yep !
Un écran géant en fond de scène nous régale à chaque titre d'images de toutes sortes: psychédéliques, néons fous, dessins animé genre Yellow Submarine, superbes photos des Beatles, etc....
Pis MACCA, s'il ne parle pas longuement entre deux chansons, montre ses talents de showman et son humour so british: vannes, dialogue genre tac au tac avec le public, mimiques et gags visuels de toutes sortes et à tout propos, c'est léger, frais, excellent. Le gars sait tenir sa salle, même s'il n'en voit pas le fond.... 50 ans de métier ma bonne dame....
Le show est certes réglé au millimètre, mais on sent une vraie étincelle dans les yeux du vieux Paul, une vraie complicité avec le public, ses musiciens, sa propre oeuvre, et une espèce de nostalgie très joyeuse se dégage de tout ça. Côté public, une ferveur bon enfant, une sorte de communion intemporelle, vala c'est ça.... faut dire que le mec fait juste défiler nos vies, avec ses titres qui ont semé des bornes musicales au fil du temps et de notre grande horloge perso...
"Pariss c'est romantique, alors ce soir, juste pour la France, je vous offre une chanson uniquement pour vous"....
Et hop, Michelle. Les filles reprennent en coeur, on n'entend qu'elles...LOL
"J'ai un autre cadeau, cette chanson que nous allons jouer n'a encore jamais été jouée en France...."
Ob La di Ob La da.... Alors là c'est délire intégral...Pogo général cadence lente, et la foule qui chante à pleins poumons. C'est clair que ça rafraichit. Autant cette song frise parfois le ridicule à l'écoute chez soi, autant sur scène c'est du pur bonheur !
Le Fireman enchaine avec Sing the Changes (trèèès bon titre, pop pur jus avec la MACCA touch)....

Le pire c'est qu'on a encore rien vu....
La série qui suit est proprement étourdissante.....



Dernière édition par pilou le Sam 12 Déc - 0:33, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

cyberpi

avatar
Piquet de grève, admin
Piquet de grève, admin
Jalouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuux!

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content
La fin du concert est juste dantesque, vous disé-je....
Back in the USSR fout le feu; ca saute de partout.
Something est un moment de grâce: Ukulélé en pogne, Paul nous entame ça de manière très intimiste, avant une reprise étourdissante par le groupe, sur fond d'images magnifiques de l'ami Georges. Juste beau à pleurer.
I've Got a felling suit, puis Paperback Writer. Carré, pêchu, foule aux anges....
Puis c'est l'hommage à Lennon, avec un mix de A day in the life et de Give peace a chance. Ce qui est fort, c'est qu'on sent Paulo juste et on ne peut plus simplement sincère. Ni dans l'hommage obligé, ni dans la basse récup démago.
Un coup de piano pour un Let it Be qui prolonge la communion, puis bouquet final avec Live and let die (la scène prend feu, flammes, feu d'artifice en espace clos pendant la longue partie instrumentale, chapeau bas....) et un Hey Jude qui dure bien dix minutes, dont la moitié pour le seul public qui s'époumonne joyeusement en Nananana. Macca fait chanter les mecs, puis les filles, enfin eveybody tout le monde. C'est interminablement bon....
Il est 23h20, ca fait un bon gros deux heures tout ça ....
Paulo a tout enchainé sans la moindre pause, sans la moindre gorgée de flotte. D'ailleurs pas un truc inutile ne traine sur scène. Bien rangé, propre et net !

Courte interruption, deux petites minutes, et hop rappels:
Day tripper, Lady Madonna et Get Back !
Comme ça, cash.... De Rubber Soul à Let it Be, via le White album, en 12 minutes ! Géant !!!!

Salut, départ, reviendage pour seconde série de rappels:
Yesterday, juste magnifique.
Helter Skelter, survolté et presque hard rock. Foule en délire
Sgt Pepper's lonely heats club band, survolté aussi, multivitaminé et endiablé. Public en extase.
The end....."And in the end, the love you take is equal to the love you make"
Peuple à genoux.

On a tous les panards en compote, il est tard, la route du retour est longue, mais on en reprendrait bien pour trois plombes....


Brefle, jouissif. Orgasme de près de trois heures....
Macca est en très grande forme, rassemble toutes les générations, nous rappelle à quel point l'oeuvre des Fab Four et la sienne en particulier ont marqué nos vies plus encore que nos oreilles.
Epaulé par des musiciens exceptionnels parfaits d'efficacité, un son incroyable, des images sensationnelles, il a livré une prestation d'anthologie. Cette tournée chavire tout sur son passage semble-t-il.
Les dates étant rares, chaque concert est une pépite rare qui évidemment, incite aux qualificatifs "forts"...
Ce concert va me marquer, c'est sûr. Un choc comparable à celui reçu en 79 avec les Who. Pas peu dire.
Ce mec donne une leçon de musique, une leçon de show, une leçon de professionalisme décontracté et enthousiaste, il garde juste pour lui la recette de la jeunesse éternelle.
Du grand art !

A part ça j'ai bien aimé...ouais ;-)



Dernière édition par pilou le Sam 12 Déc - 0:36, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content
Plutôt que de déblatérer sur trois ou quatre post, j'aurais dû vous poster cet écho du point:

CONCERT : Paul McCartney galvanise Paris
"Bonsoir mon petit chou". Tout vêtu de noir, Paul McCartney est là, sur scène. Il salue son public français. Et ce sont 18.000 cris qui lui répondent. Bercy est déjà en transe. Quelques minutes avant, le Beatles s'est présenté avec son Magical Mistery Tour endiablé. Des premières notes qui sonneront le début d'un spectacle simplement extraordinaire.

Sans interruption, seul ou avec ses quatre musiciens, la star âgée de 67 ans embarque durant deux heures quarante le public pour un voyage au coeur des Beatles. L'artiste enflamme avec Back in the USSR ou balade avec l'incontournable Hey Jude . C'est un défilé de titres des Beatles qu'offre le chanteur : allant d' Eleanor Rigby , en passant par Blackbird ou Yesterday . Un voyage dans le passé comme un hommage à ses amis et anciens condisciples. Sous la mélodie de Here Today , les images de John Lennon, assassiné à New York en 1980, défilent sur le grand écran. Quelques minutes après, seul en scène, ukulélé en main, McCartney rend les honneurs à George Harrison, victime d'un cancer du poumon en 2001, avec Something . Pleine de ressources, la star a entrecoupé ces moments en jouant quelques titres de son ancien groupe des Wings ou des créations récentes plus personnelles. Et surprise du chef, il joue à son public la chanson qu'il vient de composer pour le prochain film de Robert de Niro, Everybody's Fine , qui sort l'année prochaine en France. Il offre aussi Michelle , à la mélodie soutenue par un accordéon, et un Ob.la.di Ob.la.da , première fois chanté en France, qui affole la foule.

Alors quand il déclare "vous voulez aller dormir ?", enfants, parents et grands-parents hurlent un non définitif et expéditif. La fin est incontournable : Paris s'endort tout de même, l'esprit envahi de magie.

Voir le profil de l'utilisateur

pilou

avatar
jamais content
Y'en a qui n'ont pas perdu de temps ;-)



Mettre le feu, c'est ça



Pas grosse qualité, mais matez tout, vous ne serez pas décus







Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum