Génération TARATATA, le forum des OZ
Hello cher membre zadoré !
Connecte toi donc pour nous faire un coucou !
Génération TARATATA, le forum des OZ

Pour Célianna qui sera toujours là <3


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

A la une : Les sales gosses d'Oasis gâchent la fête Rock en

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Vero


Taulière du Taulier, admin
Taulière du Taulier, admin

AFP/STF
Les deux crétins d'Oasis auront donc fait une sortie remarquée. En tout cas plus que la qualité de leurs récents concerts ou leur album "Dig Your Own Soul". (je précise que l'illustration de la photo n'est pas de moi mais bien du site "le monde"...)

samedi 29 aout 2009, 11h50 by LeMonde.fr --

Même dans leurs prévisions les plus pessimistes, voire leurs cauchemars, les organisateurs du 7e festival Rock en Seine n'avaient pas imaginé devoir revivre, un an presque jour pour jour et presque à la même heure, l'annulation, à la dernière minute, du concert de l'une de leurs têtes d'affiche. Gagner au Loto semblait même plus probable. Vendredi 28 août, à 22 h 05, alors que doit débuter le concert du groupe britannique Oasis, une déclaration est faite en français puis en anglais: 'Vous connaissez Liam et Noel [Gallagher, frères et leaders du groupe fondé en 1991], il leur arrive de se bagarrer. C'est arrivé tout à l'heure, Noel est parti. Le groupe n'existe plus. Il ne jouera pas ce soir, et annule le reste de la tournée européenne.'

Après la défection de la chanteuse britannique Amy Winehouse une heure avant son concert, le 29août 2008, au même Domaine de Saint-Cloud, site du festival, cela a l'air d'une blague concoctée par les Gallagher et les organisateurs. Et durant quelques secondes, la majorité du public 30 000 personnes pour le premier des trois jours du festival prévu jusqu'au 30 août semble le penser. Mais une projection sur les écrans de la grande scène confirme, et le matériel commence à être déplacé. Clameur de dépit, quelques cris vengeurs, la colonie britannique, venue pour les héros qui avaient redonné sa fierté rock à l'Empire au milieu des années 1990, est effondrée. Dans les coulisses, les journalistes font passer la nouvelle en riant jaune : il n'y aura qu'à reprendre les articles, les sons ou les images de 2008 en remplaçant le nom d'Amy Winehouse par celui d'Oasis.

François Missonnier, directeur du festival et l'un des organisateurs de Rock en Seine avec Christophe Davy (Radical Productions) et Salomon Hazot, donnera quelques précisions, lors d'un court point-presse, vers 23 h 10: 'Tout se passait bien, lorsque, sans que l'on en connaisse les raisons, Liam et Noel se sont battus. Le management du groupe nous a confirmé que le reste de la tournée était annulé. C'est bien sûr une énorme déception, après ce qui s'est passé l'année dernière. Nous allons, très vite, étudier une procédure de dédommagement, qui sera annoncée sur le site du festival.' Et il faudra probablement, comme lors du faux bond d'Amy Winehouse, quelques jours pour démêler la chronologie et les circonstances exactes du dernier de ces règlements de comptes fraternels qui ont régulièrement accompagné le parcours du groupe.

En lire plus sur LeMonde.fr

http://www.lemonde.fr/culture/article/2009/08/29/les-sales-gosses-d-oasis-gachent-la-fete-rock-en-seine_1233244_3246.html#xtor=AL-32280184


_________________
Moi, Invité , promets de ne jamais faire de bétises sur le forum.

Véritable jungle urbaine qui fabrique les rêves
Là où rien n'est impossible,
Les rues vous réveilleront à la vie
Les lumières vous inspireront à New York.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.culture-et-confiture.com/

pilou


jamais content
Ouep j'ai vu ça....
Pitoyable...

Voir le profil de l'utilisateur

pilou


jamais content
Chronique de Sacha Reins dans le point:

Séparation d'Oasis : pas vraiment une grosse perte

Vendredi soir, après une nouvelle bagarre en coulisse entre Liam et Noel Gallagher, Oasis a donc annoncé officiellement sa séparation, plantant, mais ils en ont l'habitude, les trente mille personnes qui étaient venues pour les entendre au festival Rock en Seine, et annulant par la même occasion le reste de leur tournée. Passée l'exaspération qui nous a saisi quand la nouvelle a été annoncée une dizaine de minutes avant leur entrée en scène, posons froidement la question : est-ce vraiment une grosse perte pour la pop musique ?

Non. Les frères Gallagher avaient tout en main, il y a vingt ans, pour faire une formidable carrière, en empruntant le même chemin que les Beatles dont ils se proclamaient les héritiers. Mais après deux premiers très bons albums, Definitively Maybe (1994) et (What's the story) Morning Glory , l'année suivante, l'argent et la gloire leur ont monté à la tête et ils se sont mis à faire n'importe quoi. Beuveries et castagnes publiques, annulations de concerts, déclarations lamentables de bêtise et de méchanceté (à un journaliste qui leur demandait ce qu'ils pensaient de leur grand concurrent de l'époque, le groupe Blur, ils répondirent qu'ils leur souhaitaient de tous choper le sida et de crever ), Noel et Liam Gallagher se voulaient les représentants des prolos forts en gueule de Manchester, ils en devinrent les caricatures avinées, oscillant entre la bêtise violente des hooligans anglais et la morgue prétentieuse des nouveaux milliardaires sans éducation. Leur musique s'en ressentit, et ce qu'ils enregistrèrent alors, entre leurs frasques, ne fut plus - et de loin - du niveau des deux premiers albums.

On aurait pu penser qu'avec les années, leur viendrait un certain sens des responsabilités ; ce ne fut pas le cas. Ce qui pouvait être éventuellement compréhensible et excusable quand ils avaient une vingtaine d'années ne l'est plus aujourd'hui. Noel Gallagher, le guitariste, a quarante-deux ans, Liam, le chanteur, trente-huit, et l'irresponsabilité de leur conduite et le mépris affiché pour leur public ne sont plus acceptables.

En 2002, à l'occasion d'une interview à Londres pour la sortie d'un album, Noel nous avait dit : "Nous sommes des frangins, nous nous battons, nous nous réconcilions, nous faisons peut-être plus de bruit que les autres quand nous nous battons, mais c'est la seule différence. Je lis souvent que nous sommes arrogants et prétentieux. En fait, nous ne savons pas très bien communiquer. Parfois, quand je relis mes interviews dans la presse, je me dis que je parle comme un trou du cul. J'ai mes idées sur tout et je passe pour un mec insupportable, toujours en rogne contre quelque chose ou quelqu'un. Mais les gens qui sont autour de moi et qui me connaissent savent que je ne suis pas le crétin irresponsable souvent dépeint."

L'annulation, hier, au dernier moment, d'un concert dont ils étaient la tête d'affiche dément, hélas, ces belles déclarations.


Mon avis: on sent Sacha un rien vénère, sans doute dépité et déçu, au fond....
Pour ma part, Oasis, j'aime bien sans plus. Ils n'ont rien inventé, mais on bien fait ce qu'ils ont fait musicalement.
Cette affaire est pitoyable parce qu'elle méprise le public, vraiment.
Pour le reste, que deux frères se bastonnent et défraient régulièrement la chronique, c'est juste Rock n'Roll ;-)

Voir le profil de l'utilisateur

pilou


jamais content
Et Berny y dit rien? Lol !

Voir le profil de l'utilisateur
Je suis bien évidemment triste... même si tout le monde s'enflamme sur le split, et qu'on ne sait jamais, ce n'est peut-être pas définitif. Le groupe a déjà failli imploser plusieurs fois.
La plupart des réactions de la presse française est lamentable, par exemple dans cet article, Le Point fait une fois de plus la preuve que c'est un vulgaire torchon. Toujours les mêmes clichés ressortis par un type qui ne connait même pas les albums, c'est vraiment indigne d'une hebdomadaire digne de ce nom. Informations fausses, vieux ragots de base, etc. Ca ne devrait même pas être relevé.
Si séparation définitive il y a, cela laissera un grand vide dans la scène musicale... personne n'a repris le flambeau, on attend toujours le grand groupe de rock fédérateur post 90s...

Voir le profil de l'utilisateur

pilou


jamais content
l'article des Inrocks, même s'il conclut en gros la même chose, rend au moins à cesar ce qui lui appartient, en rappelant ce que fut Oasis dans la première moitié des 90's....
Si tu veux, je peux le poster ici ;-)

Voir le profil de l'utilisateur

berny


Taulier de la Taulière, admin
Taulier de la Taulière, admin
pilou a écrit:Et Berny y dit rien? Lol !
Oasis c'est d'abord le duo frangin de grandes gueules. Vous me direz que le rock compte pleins de grandes gueules. Mais -et en ça je suis d'accord avec Le Point - ces deux là on passé l'âge de se foutre sur la gueule.
Oasis n'est pas mort. Vous verrez que va s'arranger.


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

berny


Taulier de la Taulière, admin
Taulier de la Taulière, admin
Country Dreamer a écrit:
Si séparation définitive il y a, cela laissera un grand vide dans la scène musicale... personne n'a repris le flambeau, on attend toujours le grand groupe de rock fédérateur post 90s...
Un grand vide ? Mouais ... J'ai jamais été franchement convaincu. Un bon groupe, OK. Un des groupes importants des années '90 ? Re-OK. Mais c'était tellement le désert dans les années 90 ... J'suis pas convaincu qu'Oasis soit un groupe majeur de l'histoire du rock. Il faut leur laisser qu'ils ont secoué le rock british et créer une Oasis-Mania qu'on avait plus vu depuis les Fab Four.
Quant à attendre le grand groupe de rock fédérateur post 90s, je préfère avoir des p'tits groupes talentueux en pagaille.

PS : De toute façon, le plus tallentueux c'est Doherty Cool


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Bah moi je trouve que ça manque un vrai bon gros groupe, comme les 90s ont eu Nirvana, Smashing Pumpkins, Oasis, Radiohead, notamment.

Voir le profil de l'utilisateur

pilou


jamais content
Ben là on a Tokio Hotel nan ? Pis les Jonas Brothers ;-)

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum