Génération TARATATA, le forum des OZ
Hello cher membre zadoré !
Connecte toi donc pour nous faire un coucou !
Génération TARATATA, le forum des OZ

Pour Célianna qui sera toujours là <3


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

RIP Henri Salvador

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 RIP Henri Salvador le Mer 13 Fév - 12:17

alphie712


Black Sabbath Talent Aiguille
Henri Salvador est décédé à l'âge de 90 ans

D'après Christophe Girard, adjoint au maire de Paris en charge de la Culture, Henri Salvador serait décédé à 90 ans ce mercredi.

Il confie dans un communiqué «Je viens d'apprendre avec beaucoup d'émotion la mort d'Henri Salvador, monument de la chanson francophone. Henri Salvador était un immense artiste, facétieux, parfois même surprenant dans ses prises de positions. Il restera pour son public un chanteur d'exception, charmeur et séducteur, plein d'humour. Je garde personnellement un souvenir ému de son duo avec Angélique Kidjo.»

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: RIP Henri Salvador le Mer 13 Fév - 12:22

alphie712


Black Sabbath Talent Aiguille
Henri Salvador, du rire au charme

Tour à tour jazzman, crooner, animateur de télévision, humoriste ou idôle des enfants, Henri Salvador restera comme l'un des plus grands "rigolos".
Son répertoire, fort de plus 500 titres, est aussi et surtout une pièce maîtresse de la variété française.



En 2002, alors âgé de 85 ans, il découvrit son nom dans Le Petit Larousse (édition 2003), posa avec sa statue de cire au musée Grévin et atteint les sommets des hits-parades avec son album live. C'est dire si Henri Salvador, qui fit ses premières armes dans les cabarets parisiens en 1933, est resté quasiment au zénith de sa gloire pendant toute sa carrière.

Son seul credo : faire des chansons à sa mesure, avec des mélodies et des textes, du "chouette" comme il le disait lui-même. Résultat : les modes pouvaient bien passer, privilégiant qui la techno, qui le disco, il continuait son chemin, fidèle à ses principes, au risque d'être parfois considéré comme un ringard. Mais il se rappelera finalement toujours au bon souvenir du public en distillant son mélange des cultures et des genres -rien d'étonnant d'ailleurs pour un artiste né en Guyane d'un couple de Guadeloupéen dont le mari est d'origine espagnole et la femme indienne des Caraïbes.

L'ami Boris Vian

Arrivé en métropole à 7 ans, Henri Salvador -il s'agit de son vrai nom-, se destine très vite à embrasser la vie de musicien. Influencé par le jazz, ses modèles sont Louis Armstrong et Duke Elllington. Il vient à peine de fêter ses quatorze ans quand il remporte un concours de chanteur amateur. Dans la foulée, il décroche ses premiers contrats dans les cabarets de Paris. Reconnaissance suprême pour cet adolescent, il est engagé par Django Reinhardt en personne pour jouer dans son groupe. Eddy South, Bernard Hilda, Ray Ventura s'attachent ensuite ses services. Petit à petit, ses talents de comique sont autant mises à profit que ses prouesses de musicien.

Son accent créole, sa tenue blanche immacculée et son rire lui assurent des débuts en solo plus que concluants -avec notamment son premier disque "Maladie d'amour" et un triomphe aux Etats-Unis. Au début des années 50, une double rencontre va le transformer en star. Tout d'abord celle de Jacqueline, qui devient son manager et son épouse. Puis celle de Boris Vian. Entre le romancier amateur de canulars et le rigolard, l'alchimie est parfaite. En seulement quelques années -Boris Vian décède en 1959-, ils vont composer plus de 400 chansons dont "Faut rigoler", "La Java mondaine" ou "Le taxi".

"Personnage multiple"

Au fil des années, Henri Salvador s'essaie à toutes les facettes du show-biz et à tous les styles.
Bio-express
- 1917 : naissance
- 1931 : victoire dans un concours amateur de chanson
- 1935 : accompagnateur de Django Reinhardt
- 1936: guitariste de Eddy South
- 1941 : tournée sud-américaine avec Ray Ventura
- 1947 : "Maladie d'amour", 1er disque
- 1950 : "Une chanson douce", mariage avec Jacqueline
- 1955 : "Bonjour sourire", 1er film
- 1956-1959 : collaboration avec Boris Vian
- 1964 : "Zorro est arrivé"
- 1968 : show télévisé "Salves d'or"
- 1971 : compose pour Walt Disney
- 1973 : show télévisé "Dimanche Salvador"
- 2000 : album "Chambre avec vue"
- 2001 : "interprète masculin de l'année", remariage, grand officier de la Légion d'honneur
- 2006 : album "Révérence"
- 2007 : concert au Palais des congrès de Paris
- 2008 : décès

Avec chaque fois la même déconcertante réussite. Ses chansons passent à la postérité "Le Lion est mort ce soir", "Zorro est arrivé", "Syracuse", "Le travail, c'est la santé"..., ses émissions télévisées de variétés -"Salves d'Or, "Dimanche Salvador" mettent en valeur ses talents d'animateur et deviennent un rendez-vous incontournable pour toute la famille -on ne parle pas encore d'Audimat. En chantant pour Walt Disney, il devient également l'idôle des enfants. "Je suis un personnage multiple. Je suis crooner, je suis humoriste, je suis compositeur" expliquait-il récemment à notre confrère canadien La Presse.

Contrairement à d'autres vedettes, le succès, qui ne se dément pas pendant plus de trois décennies, ne lui monte pas à la tête. Le créole qu'il est ne perd jamais sa bonne humeur. Son rire sonore, sur scène entre deux chansons, à la radio ou à la télévision, véhicule l'image d'un homme toujours hilare, bon vivant, qui ne dédaigne pas raconter des histoires grivoises. "Pour Salvador, l'humour a été une façon de désamorcer certaines tensions, certains problèmes auxquels il était confronté dans sa vie, en particulier le racisme. L'humour est souvent une critique acerbe de la société. C'est un peu ce qu'a fait Henri Salvador" souligne Luc Delannoy, son biographe. Quoi qu'il en soit, ce personnage plaît au public et séduit les femmes -après la mort de Jacqueline, il se remariera plusieurs fois, la dernière en 2001, à 84 ans !

Star des festivals rock

Après une éclipse, il fait son grand retour en force au tournant du siècle. En 2000, son album "Chambre avec vue", au rythme très brésilien, surfe sur la vague latino. Les critiques sont élogieuses, le public, toutes générations confondues, est au rendez-vous. En février 2001, ses pairs lui décernent le titre d'Interprète masculin de l'année aux Victoires de la Musique, au nez et à la barbe des Obispo, Pagny et consorts. La tournée se joue quasiment à guichets fermés. Aux Vieilles Charrues, le premier festival rock de l'Hexagone, la jeunesse lui réserve un accueil triomphal. Sûrement le plus bel hommage que pouvait recevoir ce "papy" octogénaire et contributeur indéniable de la chanson française. Trois ans plus tard, "Ma chère et tendre" confirmera encore cette fougue légendaire.

En 2006, il tire sa "Révérence", son dernier disque, avant d'entamer, à 90 ans, une tournée d'adieu qui passera par Paris fin 2007. Toujours proche du public, il avait encore joué sur scène il y a quelques semaines et devait encore donner des concerts au printemps.

TF1.fr

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: RIP Henri Salvador le Mer 13 Fév - 13:01

Vero


Taulière du Taulier, admin
Taulière du Taulier, admin
ah ben !
il avait pas prévu une tourner et un album ?

j'ai le droit de dire que je le supportais pas ?


_________________
Moi, Invité , promets de ne jamais faire de bétises sur le forum.

Véritable jungle urbaine qui fabrique les rêves
Là où rien n'est impossible,
Les rues vous réveilleront à la vie
Les lumières vous inspireront à New York.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.culture-et-confiture.com/

4 Re: RIP Henri Salvador le Mer 13 Fév - 13:39

alphie712


Black Sabbath Talent Aiguille
Salvador a introduit le rock en France avec son copain Boris Vian en 1957 (Rock Hoquet) , avait composé des perles comme Rock'n Rollmops et Le Blues du dentiste , et le superbe Syracuse...
Evidemment , le public a essentiellement retenu les Zorro et autres Lion est mort ce soir...
Il paraît que sous des dehors "rigolos", il avait un caractère de cochon ( cf sa récente querelle avec Biolay et Keren Ann , qui ont tout de même relancé sa carrière avec "Jardin d'hiver."..)
Superbe longévité, en tout cas...

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: RIP Henri Salvador le Mer 13 Fév - 13:44

Vero


Taulière du Taulier, admin
Taulière du Taulier, admin
vu justement je lisais un truc hier sur biolay qui parlait de lui en termes peu élogieux.... sans oublier qu'il a un fils célèbre, jean-marie perrier, qu'il a laissé tomber comme une vieille chaussette.... bref, je m'aimais ce type, il me sortait de partout, donc ça me laisse froide, surtout à son âge.


_________________
Moi, Invité , promets de ne jamais faire de bétises sur le forum.

Véritable jungle urbaine qui fabrique les rêves
Là où rien n'est impossible,
Les rues vous réveilleront à la vie
Les lumières vous inspireront à New York.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.culture-et-confiture.com/

6 Re: RIP Henri Salvador le Mer 13 Fév - 14:59

brodie


MAry Poppins Frappadingue
MAry Poppins Frappadingue
SAlvador effectivement j'en ia surtout retenu ses chansons qui faisait marrer les gamins et son rire (forcément)

je n'en étais pas fan non plus mais il faut saluer sa longévité .... encore un participant emblématique des "nuits blanches" de Barclay qui s'en va après Carlos... vont commencer à pouvoir refaire de sacrées soirées là-haut ... ils avaient déjà le costume.

Voir le profil de l'utilisateur http://fafofil.canalblog.com

7 Re: RIP Henri Salvador le Mer 13 Fév - 16:15

B.A.D


PsychOZ
PsychOZ
ça...c'est fait 8)

non véro tu n'es pas seule Wink

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: RIP Henri Salvador le Mer 13 Fév - 18:45

Invité


Invité
J'avoue que je n'aimais pas particulièrement le bonhomme. On parle de son célèbre rire mais j'ai toujours eu l'impression qu'il forcait bien quand même. L'histoire avec son fils... c'est vrai que ça m'a choquée.
Ceci dit, "une chanson douce" je l'a connaissais par coeur et l'ai chanté à tous mes gamins quand ils étaient bébés... dodo assuré..... Alors rien que pour ça je lui dis merci !

9 Re: RIP Henri Salvador le Mer 13 Fév - 20:00

brodie


MAry Poppins Frappadingue
MAry Poppins Frappadingue
wéé le loup, la biche et le chevalier (son titre , je l'ai appris avec la maternelle des enfants) a eu le même succès ici Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://fafofil.canalblog.com

10 Re: RIP Henri Salvador Aujourd'hui à 16:26

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum