Génération TARATATA, le forum des OZ
Hello cher membre zadoré !
Connecte toi donc pour nous faire un coucou !
Génération TARATATA, le forum des OZ

Pour Célianna qui sera toujours là <3


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Nouvelle Star 5 > Julien remporte l’aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
Nouvelle Star 5 > Julien remporte l’aventure

Ce 13 juin, après trois mois de compétition, ils n’étaient plus que deux à s’affronter sur la scène du Pavillon Baltard pour la grande finale de Nouvelle Star. D’un côté Julien, l’ovni déjanté de 24 ans. De l’autre, Tigane, le prince du groove de 19 ans. Pour refermer cette 5ème saison, ils ont chacun interprété trois titres en solo. Le bleu a éclairé l’ensemble de la soirée, exception faite pour la dernière chanson de Julien où Dove a marqué sa différence avec un rouge, sous les huées du public. Mais seuls les téléspectateurs ont le dernier mot ! Et c’est Julien qui a été sacré Nouvelle Star 2007. Il succède ainsi à Christophe Willem et décroche un contrat pour la sortie d’un album dans une grande maison de disques.

source : toutelatele


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
Julien remporte le concours "Nouvelle Star"

Julien, 24 ans, le rocker à barrette originaire de Nîmes (Gard), a remporté mercredi soir la cinquième édition du concours "Nouvelle Star"sur M6, en triomphant de Tigane.

Le gagnant se voit gratifié par un contrat "d'artiste confirmé" avec une maison de disques. Adaptation française du show britannique "Pop Idol" décliné dans une dizaine de pays, "Nouvelle Star" a pour but de dénicher une vedette de la chanson. 25.000 candidats ont participé aux sélections.

Les deux finalistes se sont distingués dès le début du jeu lancé fin mars. Leurs personnalités ont donné un coup de fouet à l'audience. La 5e édition a obtenu une moyenne de 20 % de parts de marché. 5,8 millions de téléspectateurs ont assisté à son démarrage, un record. Les quarts de finale ont attiré 4,93 millions de téléspectateurs et la demi-finale, le 7 juin, 4,137 millions.

Mercredi soir, en direct du pavillon Baltard, Tigane et Julien se sont affrontés au cours d'un duo ("Dancing in the street", jadis interprété par David Bowie et le Rolling Stone Mick Jagger). Chanteur à la voix de velours et amateur de soul, Tigane a interprété "Ne retiens pas tes larmes", succès d'Amel Bent, lauréate d'une précédente édition. Perçu comme un véritable "ovni" musical, Julien a abattu sa dernière carte en reprenant en total contre-emploi un succès de Claude François, "Le mal aimé".

Ce beau blond de 24 ans au timbre grave, recalé à la "Star Academy" (TF1), admirateur de Marcel Duchamp et de l'académicien Jean d'Ormesson, prend sur scène des allures d'Iggy Pop, Tom Waits ou Arno. Il aura notamment marqué avec sa reprise des "Bêtises" de Sabine Paturel, une chanson sucrée des années 1980 revisitée de A à Z sur un rythme de tango.

L'an dernier, Christophe Willem, surnommé "La tortue", qui a séduit le public grâce à sa voix androgyne et cristalline, avait remporté le concours "Nouvelle star". Il vient de publier un premier album qui rencontre un grand succès populaire.

Source : le monde


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
PARIS - «NOUVELLE STAR»
Julien nouveau tsar!
M6


Pantin désarticulé, voix éraillée mais puissante, Julien s’est vraiment éclaté sur la scène de Baltard en interprétant «You Really Got Me» des Kinks. Magistral!

Julien Doré est le grand vainqueur de la cinquième édition de «Nouvelle Star»

Valérie Bünzli - 13/06/2007
Le Matin


Magistral depuis sa première scène à Baltard il y a deux mois, Julien Doré a remporté de haute lutte la victoire face à Tigane hier soir sur M6. «Difficile de me remettre à l'issue d'un jeu qui m'a été favorable. C'est à savourer...», a murmuré Julien, très ému. Encore plus après l'hommage de Jean-Paul Gaultier, présent à l'émission. «Je suis un fan total de votre look, de vos interprétations, de vos créations, j'aimerais bien un CD de vous pour le montrer à Madonna», lui a lancé le couturier qui était resté scotché quand le candidat avait interprété «Like A Virgin» lors d'une des premières émissions.

«Julien a enfin enlevé son masque»

Jamais en cinq ans d'existence, la finale de «Nouvelle Star» n'avait atteint de tels sommets. Le Nîmois de 24 ans a laissé tomber le masque. Plus de grimaces, plus de barrette ni d'artifice: rien que du Julien, du pur, du vrai. Pantin désarticulé, voix éraillée mais puissante, il est allé au bout de lui-même en se livrant sans compter. Trois prestations à l'image du candidat, entre énergie pure et sensibilité à fleur de peau. «Julien a enfin enlevé son masque. Il s'est lâché. On s'est pris une claque dans la figure», a lancé André Manoukian, subjugué, comme le reste du jury et le public.

«Julien a enfin enlevé son masque. Il s'est lâché. On s'est pris une claque dans la figure» André Manoukian

Et la suite, outre son album avec une grande maison de disques? «Je me réjouis de retrouver mes groupes. Hors de question de les laisser tomber. Ce sont mes amis et j'ai hâte de faire de la musique avec eux», a conclu Julien qui a fini avec un hommage à Tigane, concurrent malheureux: «Il a fait une version d'Outkast qui m'a bouleversé!» Nous aussi. Rendez-vous bientôt, dans les bacs!

Source : Le Matin Online


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
L'homme du jour

Julien, rocker à barrette et ovni musical, vainqueur de la Nouvelle Star

Par OC avec AFP
LIBERATION.FR : mercredi 13 juin 2007

Julien, rocker à barrette originaire de Nîmes (Gard), a remporté mercredi soir la cinquième édition du concours «Nouvelle Star» sur M6.

Perçu comme un véritable ovni musical, ce jeune homme de 24 ans au timbre grave, recalé à la «Star Academy» (TF1), admirateur de Marcel Duchamp et de Jean d’Ormesson, prend sur scène des allures d’Iggy Pop, Tom Waits ou Arno. Il aura notamment marqué avec sa reprise des «Bêtises» de Sabine Paturel, une chanson sucrée des années 1980 revisitée de A à Z sur un rythme de tango.

Il disputait la finale de l’émission contre Tigane, chanteur à la voix grave et soul, qui a interprété en finale «Ne retiens pas tes larmes», succès d’Amel Bent, lauréate d’une précédente édition.

Le juré André «Dédé» Manoukian, avec lequel le journal Libération entretient une relation affectueuse, s’est montré mercredi soir plus brillant que jamais, jonglant avec les concepts et multipliant les citations philosophiques, dont l’une de Hegel (!). A noter que Dédé, qui est l'élégance incarnée, portait mercredi soir un T-shirt noir à paillettes super-classe.

Comme tout gagnant de la Nouvelle Star, Julien se voit gratifié par un contrat «d’artiste confirmé» avec une maison de disques.

Adaptation française du show britannique «Pop Idol» décliné dans une dizaine de pays, «Nouvelle Star» a pour but de dénicher une vedette de la chanson. 25.000 candidats ont participé aux sélections.

L’an dernier, Christophe Willem, surnommé «La tortue», qui a séduit le public grâce à sa voix androgyne et cristalline, avait remporté le concours «Nouvelle star». Il vient de sortir un premier album qui rencontre un grand succès populaire.

La 5e saison a obtenu une moyenne de 20 % de parts de marché. 5,8 millions de téléspectateurs ont assisté à son démarrage, un record. Les quarts de finale ont attiré 4,93 millions de téléspectateurs et la demi-finale, le 7 juin, 4,137 millions.

source : liberation.fr


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
La victoire du mal aimé

Le meilleur qualificatif pour Julien, nouveau gagnant de l'émission vedette de M6, a été employé par Marianne James, encore elle. Après avoir baptisé Christophe Willem "La tortue" en 2006, elle a très justement dit de Julien qu'il était un "ovni". C'est tellement ça. Julien a toujours été sur une autre planète.

Pascal Pellegrino - 14/06/2007
Le Matin Online

Tout le personnage de Julien, tout son parcours tient dans une chanson, la dernière qu'il a choisi pour clore le concours, soit "Le mal aimé", titre rendu célèbre par Claude François.

Julien a été "mal aimé" durant toute son aventure télévisée. Mal aimé dans le sens où il n'a pas été aimé comme il aurait voulu l'être. Julien est déjà un artiste, il a un groupe de musique dont l'univers se trouve à des années lumière des paillettes de la téloche et du top 50. Il aime ce métier de la scène, cette relation complexe entre la création d'un titre et son rendu face à un public, qui sait ce qu'il est venu écouter. Julien n'est pas un type sur lequel on tape 1, 2 ou 3 en téléphonant sur son portable.

"Les gens me connaissent, tel que je veux me montrer. Mais ont-ils cherché à savoir d'où me viennent mes joies ? Et pourquoi ce désespoir, caché au fond de moi?"

L'entier du personnage de Julien est dans cette phrase de la chanson de Clo-Clo. Alors pourquoi a-t-il participé à "Nouvelle Star", lui qui sait si bien la couleur de la gloire, souvent éphémère de la TV?

A lui de répondre à la question.

J'ai peut-être une hypothèse. Il y a quinze ans de ça, j'ai rencontré un garçon, très doué pour l'art dramatique. Il se prénommait Fabien. Il avait tout du beau jeune premier. Et pourtant, il refusait tout ce qui correspondait à cette image-là. Il ne gagnait pas bien sa vie, travaillait dans un MacDo pour se faire de la thune. Il m'a dit un jour avoir refusé une pub télé lucrative pour une banque. Il n'avait pas envie d'être vu entre une pub pour un soda et une pour un sofa... Fabien voulait réussir sans faire la moindre concession.

Il n'a pas réussi dans le théâtre ou le cinéma. J'ignore ce qu'il est devenu. Mais Fabien doit ressembler à Julien. Voilà deux garçons lucides. L'un, Fabien, qui a fait le choix d'une rigueur totale et qui n'a peut-être pas pu faire le métier d'acteur qu'il voulait à cause de ça.

L'autre, Julien, qui a fait le choix de participer quand même à ce jeu dangereux de la télé, qui a accepté de devenir l'idole immédiate de jeunettes inconnues qui ne s'accrochent qu'à sa belle gueule plutôt qu'à ses choix artistiques. Il s'est dit que, peut-être, la "Nouvelle Star" serait un accélérateur pour accomplir son rêve d'artiste.

Julien n'a pas vendu son âme pour autant. Il est resté impressionnant dans cette ligne très personnelle, parfois cynique, parfois provocateur jusqu'à l'excès, parfois moqueur. Un électron libre, en somme.

Maintenant, à lui de réussir le grand écart. M6 lui donne la possibilité de signer un album, de passer à l'étape supérieure. Saura-t-il retrouver les racines de ce qu'il aime sans pour autant se déraciner de ce nouveau public qui vient de l'élire meilleur élève de la promo 2007? On verra bien. A lui de répondre à cette autre question dans la chanson du "Mal aimé": "Qui pourrait me dire qui je suis ? Et j'ai bien peur toute ma vie d'être incompris..."

Autre petite remarque sur la finale d'hier, qui ressemblait beaucoup à celle de l'an passé. En 2006, on avait en finale une candidate noire dans la catégorie "amateur" (Miss Dominique chantait surtout dans son salon de coiffure) et un candidat blanc déjà pro (Christophe Willem était prof de chant et avait obtenu un rôle dans un film musical). En 2007, on a eu un candidat noir dans la catégorie "amateur" (Tigane n'a jamais pris un cours de chant) et un candidat blanc déjà pro (Julien est le leader d'un groupe).

Si l'on schématise à l'extrême, ce furent deux batailles de l'inné contre l'acquis. Les deux fois, l'acquis a vaincu contre l'inné.

Dans cette équation réside peut-être un problème pour une émission comme "Nouvelle Star". Elle est ouverte à tous, les vrais amateurs comme les amateurs éclairés ou déjà semi-professionnels. Quand on voit la maîtrise d'un Christophe Willem ou d'un Julien Doré, que peuvent faire une Miss Dominique ou un Tigane avec leur seul talent inné pour arme? Rien.

Les deux finales ont sacré deux garçons qui avaient déjà travaillé en studio ou qui savaient déjà ce qu'est une scène et un public. Contre cette expérience-là, un amateur ne peut rien faire. D'où un déséquilibre logique. Ce qui aurait été fabuleux, et plus juste, c'est que Christophe et Julien se soient retrouvés en compétition les deux la même année. Idem pour Dominique et Tigane. On aurait eu deux vraies finales avec des concurrents du même niveau.

Alors, bien sûr, à partir de là, on peut imaginer que le hasard est le seul responsable de ce déséquilibre.

Mais quand on voit cette histoire de Julien refoulé une première fois au casting parce qu'il n'a pas d'autre chanson à interpréter qu'un morceau avec son ukulélé; quand on le voit rattrapé par Virginie Efira en coulisses, une Virginie qui parvient à le convaincre (sous l'oeil des caméras qui étaient miraculeusement là) de trouver un autre titre à chanter; quand on voit Julien s'exécuter et interpréter "A la faveur de l'automne" et obtenir son ticket pour Paris; quand on constate que cette chanson fait partie des titres du casting final et que Julien la chante, provoquant une réaction larmoyante de Mariane James, on se dit que le hasard fait bien les choses.

Il reste que le vainqueur de "Nouvelle Star" mérite son titre amplement. Et espérons que Tigane aura donné des idées à un producteur, qui saura lui faire travailler sa belle voix grave et sensuelle. Et, sait-on jamais, peut-être que ce bel interprète fera aussi carrière un jour?

source : le matin online


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
La "Nouvelle Star", c’est Julien



lefigaro.fr (avec AFP).
Publié le 14 juin 2007
Christophe Géral


La cinquième édition du concours de M6, qui semblait jouée d'avance, a rassemblé près de quatre millions de spectateurs.

Dès le début de l’émission, c’était lui la star. Julien Doré, encensé pour ses interprétations déjantées de grands classiques, a remporté haut la main mercredi soir la finale de la "Nouvelle Star", le concours dénicheur de talents de M6. A 24 ans, le rocker à barrette se voit donc gratifié d’un contrat "d'artiste confirmé" avec une maison de disques. Julien, originaire de Nîmes, a facilement triomphé de son adversaire Tigane, chanteur à la voix de velours et amateur de soul.

En direct du pavillon Baltard, Tigane et Julien se sont affrontés au cours d'un duo ("Dancing in the street", jadis interprété par David Bowie et le Rolling Stone Mick Jagger). Tigane a interprété "Ne retiens pas tes larmes", succès d'Amel Bent, lauréate d'une précédente édition. Perçu comme un véritable "ovni" musical, Julien a abattu sa dernière carte en reprenant en total contre-emploi un succès de Claude François, "Le mal aimé".

Une reprise marquante des "Bêtises" de Sabine Paturel

Ce dandy blond de 24 ans au timbre grave, recalé à la "Star Academy" (TF1), admirateur de Marcel Duchamp et de l'académicien Jean d'Ormesson, prend sur scène des allures d'Iggy Pop, Tom Waits ou Arno. Il aura notamment marqué avec sa reprise des "Bêtises" de Sabine Paturel, une chanson sucrée des années 1980 revisitée de A à Z sur un rythme de tango.

25.000 candidats avaient participé aux sélections de "Nouvelle Star", adaptation française du show britannique "Pop Idol". Cette édition aura attiré une moyenne de 20 % de parts de marché, même si la finale a fait un score plutôt moyen : 17,9%. Le concours a certainement bénéficié de la personnalité atypique de Julien Doré et du succès populaire de l’album du vainqueur de la précédente édition, Christophe Willem.

source : lefigaro.fr


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
La nouvelle star 2007, c'est Julien le révolté



Julien a osé, encore une fois, mercredi soir, en finale de La Nouvelle star, sur Plug TV. Il a frappé les trois coups en trois morceaux réinventés, comme il l'a fait tout au long de cette course vers la victoire. « Smells like teen spirit » de Nirvana jazzy et swingué, « You really got me » rocké plus hard que les Kinks et « Le mal-aimé » de Claude François en figure romantique trouble et révoltée et en clin d'oeil à sa propre image. Julien a été insaisissable pendant toutes ces émotions, audacieux et brillant, un ovni sans cesse surprenant et enthousiasmant. Il a gagné d'enregistrer un disque Sony. Qu'il soit sage de rester le même. Et que Sony soit sage de ne pas transformer cet or en plomb pour charts. Tigane est le finaliste malheureux. Son sens du rythme, son groove, sa générosité, sa chaleur l'ont porté jusque-là. Mais il a sans doute pris moins de risques que Julien. Une carrière l'attend, lui aussi. (J.-C. V.)

source : lesoir.be


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
Star en (s)toc(k) ?

Par Richard VETY
leJDD.fr


Gagnant programmé de la cinquième saison du télé-crochet de M6, La Nouvelle Star, Julien Doré a logiquement succédé à Christophe Willem, dit la "Tortue", au palmarès de l'émission vedette de la chaîne, qui rassemble près de 4,8 millions de téléspectateurs chaque semaine. Le leader des groupes "Dig up Elvis" et "The Jean d'Ormesson Disco Suicide" a décroché la timbale...

Opposé en finale au jeune Tigane, 19 ans, tout flamme tout soul, Julien Doré, chanteur décalé nîmois de 24 ans passé par les Beaux-Arts, tatoué, décoiffé est la Nouvelle Star de M6. Le long feuilleton de la chaîne, qui a rameuté les téléspectateurs en masse depuis plusieurs semaines a donc connu son dénouement. Que les fans de ce genre d'émissions se rassurent, ils pourront retrouver sa petite concurrente de TF1 dès la rentrée.

Le jackpot SMS de M6 a envoyé Julien, l'homme à la barrette, dans les étoiles. Surmédiatisé, protégé par un jury conquis de longue date, propulsé comme le favori dès les premières semaines grâce un habile montage de la chaîne, le moustachu au look de pêcheur de crevette du bayou lors du casting initial avait marqué d'entrée les esprits, s'accompagnant au ukulélé.

Sur orbite

Il faut néanmoins reconnaître que le garçon a du style et, paraît-il, beaucoup de succès auprès de la gente féminine. Ses choix de chanson, ses réinterprétations ont fait mouche autant qu'ils ont dérouté. Une version jazz de Like A Virgin de Madonna (piqué à Richard Cheese, un "plagiaire" américain de génie), des Mots Bleus écorchés plus que chantés, Heartbreak Hotel crooné, Moi, Lolita revisité... les performances du Doré étaient bel et bien de qualité, n'en déplaise à une Marianne James fatigué par les grimaces, les crispations et les cris de "l'artiste".

Programmé systématiquement à la fin de l'émission, pour faire languir le téléspectateur autant que pour donner à Julien un statut de "déjà star", le crooner punk, le bo-bo décalé, le crooner-rocker... et autant d'autres qualificatifs donné par les membres du jury en mal de renouvellement au fil des semaines, a plus que réussi son coup médiatique... Il cartonne sur Internet avec deux MySpace dédiés à ses groupes. Près de 40 000 visiteurs dès la première semaine de prime, le ukulélé du casting à vendre au prix de 400 euros, des badges, des casquettes et autres accessoires au nom des groupes sont disponibles... Il suffit de payer.

Habile communiquant, ou disposant de communicants habiles autour de lui, Julien Doré s'est même vu offrir les honneurs de la dernière page-portrait du quotidien Libération, où sévissent les amis de la "Cinquième colonne" d'André Manoukian qui, à l'occasion de la finale de la Nouvelle Star, avait promis de porter les couleurs du journal, le blanc, le rouge et le noir. Ce qu'il a fait, de façon plutôt sobre.

Cette nouvelle saison de la Nouvelle Star aura en tous cas permis à M6 de réaliser près de 21% de parts de marché chaque semaine et accessoirement, d'avoir lancé un artiste, un de plus dans un stock initial de 25 000 candidats, qui rêve sans doute de marcher sur les pas de Christophe Willem, meilleure vente de disques de l'année en France derrière... Grégory Lemarchal ?

source : leJDD.fr


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
Nouvelle Star : Question de charisme

Si, de tout ce qui oppose Tigane et Julien, les deux finalistes de cette cinquième saison de Nouvelle Star, on ne devait retenir qu’une chose, on parlerait sans aucun doute de charisme. Car, d’un côté, Julien en déborde, au sens premier du terme. Parfois, trop, c’est trop. De l’autre, Tigane en manque parfois cruellement. Alors, de trop ou de trop peu, qui séduira les quelque cinq millions de téléspectateurs de cette finale ?

Ce soir, c’est « l’apothéose d’une saison exceptionnelle », selon Virginie. Ce soir, c’est surtout, comme à chaque finale, un vrai défi pour la production, qui doit combler plus de deux heures de show avec à peine deux candidats. Pour l’occasion, le top 10 est revenu prêter main forte à nos candidats, et on aura même droit à une double dose des Inoubliables.

Comme d’habitude, c’est Julien qui passe en dernier, et c’est donc Tigane qui ouvre le bal avec "Celebration" de Kool & The Gang. Comme la semaine dernière sur le "Rock Your Body" de Justin Timberlake, son incapacité à monter dans les aigüs handicape Tigane sur ce titre funky et entraînant, qui manque un peu de relief. A force de courir à droite et à gauche, le jeune homme est essoufflé et en oublie même une fois ou deux de chanter.
Bonne nouvelle pour lui, le jury n’est pas difficile ce soir. C’est quatre bleus pour ce titre qu’on aurait pu entendre dans le karaoké du coin. André salue un « prince flamboyant » qui s’est lâché.

Un peu de promo pour Off Prime plus tard, c’est à Julien de tenter de faire mieux que Tigane. Il s’attaque au classique de Nirvana "Smells Like Teen Spirit", repris à la sauce jazz, comme Paul Anka l’avait osé sur son récent album de reprises. Julien est très à l’aise, sa prestation est sobre par rapport à d’habitude et pourtant forte et très convaincante. Contrairement à Tigane, Julien fait le show sans même essayer, avec une justesse impressionnante. Première manche, Julien !
Sans surprise, c’est quatre bleus pour ce « crooner punk », dixit André. Dove, qui fait un concours de commentaires inspirés avec André, va chercher un proverbe chinois pour féliciter Julien.

Accompagné par le compositeur de la chanson, Tigane s’attaque ensuite à "Ne Retiens Pas Tes Larmes" d’Amel Bent. Virginie, qui passe son temps à dire que seul Julien ou Tigane pourra enregistrer un album, en oublie sans doute qu’Amel sort déjà son deuxième album la semaine prochaine. Mais on s’égare… Tigane n’étant accompagné que par un piano, les imperfections de sa voix sont difficiles à masquer, et comparé à la voix d’Amel, celle du jeune homme a bien du mal à faire passer l’émotion. Où est donc l’excellent Tigane qui renouvelait Lionel Richie la semaine dernière ?
Quatre bleus de plus pour Tigane, qui a réussi à faire oublier Amel à Marianne qui, elle, l’a ressentie l’émotion. Dove va même jusqu’à qualifier Tigane de « miraculeux »…

Passé en mode épileptique, Julien s’attaque au standard rock "You Really Got Me" des Kinks. A la simplicité de l’interprétation de Tigane s’opposent les cris et les grimaces d’un Julien qui se la joue pantin désarticulé et termine couché sur le tapis rouge paillettes de Baltard. Apparemment, c’est ça le rock’n’roll… Vu les deux registres très différents, ce sera ex aequo pour la deuxième manche.
Quatre bleus, encore, pour le jury. Dove salue « l’auto-dérision » dont fait preuve Julien, André ne s’en remet pas et Manu apprécie le fait que Julien soit allé jusqu’au bout.

C’est la finale la plus serrée de la Nouvelle Star, d’après Virginie. Il faudra donc faire la différence sur le dernier titre. Pour Tigane, ce sera une reprise très personnelle du "Hey Ya" d’OutKast. Oh, bonheur, le Tigane qu’on aime est revenu ! Difficile de reconnaître l’original, tant Tigane fait de ce titre le sien, s’offrant des libertés avec la mélodie, sur un rythme complètement retravaillé. La simplicité de l’interprétation, cette fois, fait des merveilles. C’est sans aucun doute la meilleure prestation de la soirée pour l’instant.
Forcément et logiquement, c’est quatre bleus. André n’a pas tort, c’est tout à fait le genre de titre que Tigane devrait enregistrer sur son album.

Le choix de Julien d’interpréter "Le Mal-aimé" de Claude François n’est sûrement pas anodin. Bien plus que Tigane, Julien aura en effet divisé tout au long de cette saison. A nouveau sobre, pour une fois touchant, Julien termine le titre au bord des larmes. Un candidat avait rarement choisi avec tant de justesse sa chanson : la prestation de Julien est simplement parfaite, mais on ne peut s'empêcher de se demander si c'est au premier degré ou non que le jeune homme a interprété ce titre. Encore une fois, ce sera ex aequo pour cette troisième manche.
Surprise, surprise, c’est un rouge pour Dove. On sent la grosse blague, le public hue, et pourtant Dove est sérieux. Il n’a « pas vu l’intérêt de cette chanson ». Marianne est d’un tout autre avis, et aime sa simplicité, précisant que Julien n’a pas besoin d’en faire trop. Manu, enfin, le couvre de compliments, et lui souhaite « une longue et superbe vie artistique ».

Après un prime où il n'est parvenu que trop tard à remonter le niveau, et où il aura plus souvent brillé sur les prestations en duo qu'en solo, Tigane est éliminé au profit de Julien, sacré Nouvelle Star 2007. L'avenir fera-t-il de Julien un Christophe Willem ou un Steeve Estatof ? On en reparle en février prochain, au début de la sixième saison de Nouvelle Star!

source : imedias


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum