Génération TARATATA, le forum des OZ
Hello cher membre zadoré !
Connecte toi donc pour nous faire un coucou !
Génération TARATATA, le forum des OZ

Pour Célianna qui sera toujours là <3


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Nouvelle Star : la chance aux chansons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
Nouvelle Star : la chance aux chansons

Quatrième direct depuis le pavillon Baltard et plus que neuf candidats. Un prime « spécial » qui lorgne sacrément du côté de chez Pascal Sevran et de Vidéo Gag. Il s’agissait hier soir d’une spéciale chanson française et bêtisier (pas les deux en même temps, enfin… quoique ?!). Au programme de la grrrrrrrrrande chanson française (de Charles Aznavour à… Nadiya) et des petits clips gamelles, grimaces et phrases chocs. Passage en revue de la soirée.

Les neuf candidats ouvrent le bal tous ensemble avec une guest star, Miss Dominique. Après Christophe Willem la semaine dernière, c’est donc au tour de la finaliste 2006 de faire une apparition et de nous proposer son nouveau single plus tard dans la soirée, Doudou.
Mais place à la compétition avec la première candidate, Canelle. Elle interprète une version survoltée du titre de Nadiya, Tous ces mots, qui ne fait pas l’unanimité. D’entrée de jeu, le jury fait saigner le rouge. Verdict : trois rouges et un bleu (pour André Manoukian). « Ca ne te va pas ! Tu n’assumes pas le texte. Je préfère la Canelle-canaille-trottoir… » (Marianne ) André Manoukian ne comprend pas (nous non plus ! Pas le verdict, mais les formules de Marianne) : « C’était très technique, énergique. » Canelle essuie les plâtres. Ce qui vaut donc à Virginie Effira de prévenir les huit autres candidats en lice : « le jury est de mauvais poil ! »
Puis on nous refait le coup de l’happy birthday in french (ouf ! Virginie Effira n’a pas chanté cette fois ci !). C’est l’anniversaire de la petite sœur de Canelle. Juste quand on commençait à se dire qu’on s’en balance, Marianne le fait savoir pour nous. Merci !

Deuxième candidat. Le niveau s’élève, mais le jury est toujours très cassant. Deux bleus, deux rouges pour Pierre et sa reprise de Serge Lama, D’aventure en aventure. Pourtant Pierre assure. Tout y est : les trémolos dans la voix et l’étincelle dans les yeux. « Je t’aime encore », dit la chanson. On a envie de chanter avec lui du coup : moi aussi, je t’aime. Encore ! Ca tombe bien, il a aussi un message perso à nous faire passer : « cette chanson me touche beaucoup. J’ai trente ans et je suis encore célibataire. »

Changement de style pour Alex avec une version très rasta cool de La voix des sages de Yannick Noah. Alex nous montre qu’il peut aussi être reggae, mais toujours avec ce déhanché « ouh la la » (Manoukian) qui lui va si bien. Le jury aime : trois bleus, un rouge (Dove pinaille).

Vient le tour de Raphaelle. Elle interprète Charles Aznavour, Comme ils disent. Elle gagne les larmes aux yeux de Marianne. Mais c’est quand même deux rouges pour deux bleus. Pourquoi ? Manu : « Ca ne m’a pas touché. C’est très neutre. Le côté folk a disparu. » Pour André Manoukian, c’est « classique de chez classique ». Disons le, on se serait cru chez Sevran (ou Pascal Navrant comme l’appelle Manoukian !)

Puis Julie décroche le premier full blue de la soirée. Adhésion totale du jury grâce à Calogero. Pour l’occasion, Manoukian fait dans le Manoukian. Il emprunte à Deleuze pour une explication capillo-tractée : il veut dire avec les formes qu’il a trouvé ça limite faux, mais que c’était quand même génial.

Deuxième carton plein de la soirée. Tigane continue à voir la vie en bleu. Feux d’artifices de compliments. « Tu exploses tous les styles. Je te souhaite d’aller super loin » (André) « Simplicité et panache » (Manu).

Soma chante faux. Soma chante Faudel. Gueule d’ange comme l’interprète original, mais ça ne suffit pas : trois rouges. Marianne : « C’est faux dès le début. Ca fait karaoké. Il faut que tu bosses plus. » Dove lui décerne quand même un bleu-pitié : « Il y a un moment où la musique n’a pas de règle ! Les musiciens n’ont qu’à suivre… » Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre ? Et le respect de nos oreilles sensibles ?!

Julien ne fait pas comme les autres. Comme d’habitude. Claude François est revisité par « un dandy décadent » (Dove), « les Sex Pistols perdus dans La croisière s’amuse » (Marianne). C’est André Manoukian qui résume le mieux le style Julien : « tu fais la jonction entre deux mondes, l’alternatif et le crooner. » Quatre bleus.

On termine avec Gaétane. Le jury commence à péter un plomb. Sans doute trouve t-il le temps long (ça tombe bien, moi aussi). Bref, Manoukian part dans un nouveau délire : il nous raconte son enfance et ses souvenirs d’Angélique, tandis que Manu, Dove et Marianne font semblant de s’assoupir. Tout ça pour quoi ? Pour dire que Gaétane a bien chanté mais rien ne vaut Amel Bent quand on ose reprendre Le café des délices de Patrick Bruel.

Il est 23h35. C’est (enfin) le moment de l’annonce du résultat. Canelle s’en va. Soma a eu chaud.

source : imédias


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum