Génération TARATATA, le forum des OZ
Hello cher membre zadoré !
Connecte toi donc pour nous faire un coucou !
Génération TARATATA, le forum des OZ

Pour Célianna qui sera toujours là <3


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Comme Cindy, Myriam se qualifie pour Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
Comme Cindy, Myriam se qualifie pour Paris

Le Pays de Neuchâtel serait-il un vivier de «Nouvelles Stars»? Après la quatrième place obtenue par Cindy l'année dernière, une autre Neuchâteloise s'est illustrée dans l'émission de M6 (ou plutôt va s'illustrer, puisque le premier volet de la série 2007 sera diffusé à la fin du mois de février). A l'issue du casting effectué à Lyon, la Chaux-de-Fonnière Myriam Brioschi s'est qualifiée pour la phase suivante, dite du théâtre, à Paris. Autrement dit, elle fait partie des 140 derniers candidats, alors qu'ils étaient plus de 20.000 au départ.

Maman de trois enfants
Aujourd'hui domiciliée à La Ferrière, dans le Jura bernois, Myriam Brioschi a longtemps habité à La Chaux-de-Fonds. Où elle a également fréquenté le Conservatoire et ses cours de chant classique. Elle a ensuite fait partie de différents groupes de rock, dont Urbancy. Ses actuels groupes ont pour noms Stout (rock celtique) et Bluesfactory (blues-rock). Jusque-là, rien que de très normal, si l'on peut dire...

Car Myriam Brioschi présente deux particularités par rapport au candidat type de la «Nouvelle Star». D'abord son âge, 32 ans, soit dix de plus que la moyenne des participants. Ensuite le fait que la Chaux-de-Fonnière est mariée et maman de trois enfants. On est loin de l'adolescente dont la seule espérance se limite à devenir la nouvelle Amel Bent. Alors pourquoi ce casting?

«D'abord parce que je suis fan de cette émission, répond la chanteuse. Contrairement à ce que l'on entend souvent, ce n'est pas une émission de téléréalité, et je trouve très intéressant d'entendre les remarques du jury. On peut les comparer avec notre propre avis. Et bien sûr, l'année dernière, je me suis encore prise au jeu en suivant le parcours de Cindy.»

Voilà pour les aspects que l'on qualifiera de musicaux. S'y ajoutent des motifs plus personnels: «Un copain de La Chaux-de-Fonds, Cédric De Bernardini, qui a aussi pris part au casting, mais qui a été éliminé, m'encourageait depuis plusieurs années. Et puis, j'adore me lancer des défis! Alors, quand quelqu'un m'a dit que ce n'était pas pour moi, j'ai décidé de m'inscrire!»

Elle précise aussitôt: «J'y suis allée par curiosité et pour m'amuser. Contrairement à la plupart des candidats, je ne me projetais pas «Nouvelle Star» 2007, ma vie ne dépendait pas de cette émission... J'ai donc senti un grand décalage avec les autres candidats.»

Un jour de novembre dernier, Myriam se retrouve dans la file d'attente du casting lyonnais. Six heures plus tard, elle se présente devant l'une des personnes qui constituent le premier jury. Etape filmée mais que l'on ne voit pas dans l'émission. Ça passe! Nouvelle longue attente avant de se présenter, en soirée, devant un «journaliste» qui veut tout savoir d'elle. Et en particulier ce qu'elle a de spécial. «Je fais des imitations», lui répond tout de go Myriam. Elle se fait Véronique Sanson, son vis-à-vis éclate de rire. Rendez-vous est donné le lendemain avec le vrai, le seul, le grand jury.

Marianne James rigole
Auquel, après dix heures d'attente et de stress, elle proposera la composition personnelle déjà chantée la veille. «J'avais créé un petit quelque chose exprès pour le casting. Je ne voulais pas faire une reprise, mais présenter une chanson personnelle, écrite pour ce genre d'exercice.» Manu Katché n'aime pas, André Manoukian et Dove Attia adorent, Marianne James rigole. Avant de lui demander de chanter autre chose. «J'ai chanté un vieux standard du blues, mais j'étais épuisée, et j'ai été très mauvaise.»

Réaction de Marianne James, selon le souvenir de Myriam Brioschi: «Il est étonnant qu'à 32 ans, tu ne saches toujours pas donner de ton âme, même si tu as le sens du show. A Paris, tu vas te planter, mais nous avons passé un bon moment et je veux en voir plus.» Trois oui, un non, rendez-vous au théâtre. Où Myriam Brioschi et ses couettes sera la seule Suissesse en lice. /PHO

Pascal Hofer, l'express.ch


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum