Génération TARATATA, le forum des OZ
Hello cher membre zadoré !
Connecte toi donc pour nous faire un coucou !
Génération TARATATA, le forum des OZ

Pour Célianna qui sera toujours là <3


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Interview Thierry Amiel pour la sortie de son album éponyme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

jetset


Modérateur de choc
Modérateur de choc
Le jeune Thierry Amiel, sort le 20 novembre prochain un album éponyme, loin des strass et paillettes de la télé-réalité. Deux ans après son premier album, le finaliste de la première saison de Nouvelle Star sur M6 nous offre un album beaucoup plus personnel : sonorités pop, tonalité lyrique, et paroles poétiques. Rencontre avec l'intéressé, qui nous a très gentiment reçus afin de se prêter au jeu des questions réponses.

Intro :

Parle-nous de ton enfance, as-tu toujours voulu être chanteur ?
Oui, il paraît même que je chantais avant de savoir parler… J'ai retrouvé une photo ; j'avais dix-huit mois et un casque de walkman sur la tête. Je n'ai toujours fait que ça, je ne sais pas pourquoi, ça fait partie de ma vie… Une fois, avant de m'endormir, je me suis dit : "Demain, tu verras à quoi tu penses en te réveillant, la première chose". Et le lendemain matin, je chantais dans ma tête… C'est vraiment du réveil jusqu'au coucher !

J'ai vu que tu avais une formation de chant plutôt classique, quelle incidence cela a eue sur ta voix ?
A 14 ans, je suis rentré dans la Maîtrise des Bouches du Rhône ; c'est une chorale. On faisait les choeurs de l'Opéra de Marseille et du chant lyrique. J'ai voulu garder ce côté, même dans mon album, il y a une part de lyrisme. J'aime bien ; c'est sûrement la base de toutes les musiques. Il y a trois axes dans cet album : j'ai vraiment voulu garder ce par quoi j'ai commencé, le lyrisme. Ca m'a toujours suivi, j'ai même encore envie de chanter du lyrique… J'ai aussi voulu garder les chansons que j'avais présentées lors de l'émission ; des classiques de la chanson française - Ferré, Brel - , et aussi de la musique pop, comme Muse. Je me suis dit que tout pouvait être cohérent, et j'espère avoir réussi.

Tu as passé plusieurs castings TV (Popstars, A la recherche de la nouvelle star), peux-tu que nous en parler ?
Quand j'étais plus jeune, un an ou deux avant la Nouvelle Star il y a eu Popstars, mais je suis content que ça n'ait pas fonctionné, parce que finalement je ne me serais pas vu dans un groupe. J'étais plus jeune - même si c'était un an ou deux, c'est des périodes où l'on mûrit rapidement - et je ne pense pas que ça ait été une de mes meilleures idées. Sinon j'avais fait une émission sur TF1, qui s'appelait Rêve d'un soir, c'était plusieurs chanteurs…

Penses-tu que la TV soit un bon moyen de se faire connaître aujourd'hui ?
C'en est un… A l'époque, il y avait surtout des radiocrochets. On pouvait gagner des concours, et des journalistes et des producteurs de maisons de disques étaient présents ; ils misaient sur les talents inconnus. La télé a repris ce concept-là… Il y a eu la Nouvelle Star, qui est un télécrochet, et puis l'émission de télé-réalité aussi.
Les médias ont évolué, mais ça a toujours existé, toujours été un moyen, et c'en est un parmi tant d'autres…
A côté de ça, il faut avoir des choses à dire, il faut avoir du talent. Maintenant, si on est fait pour réussir, que ce soit par un télécrochet, un radiocrochet, par la scène, où en envoyant ses maquettes en maison de disques, on y arrive.
Ce moyen-là surexpose les candidats pendant une courte période, il faut s'accrocher derrière ; c'est aussi pour ça que je reviens.

Que t'a apporté l'émission ?
J'avais déjà fait de la scène, et j'avais déjà appris à chanter. Dans la Nouvelle Star, il n'y a pas de cours ; la différence c'est se retrouver sur un plateau TV, rencontrer des journalistes… Ca m'a appris cette part du métier que je ne connaissais pas : les médias, la communication.

Album :

Deux années entre tes deux albums : qu'as-tu fait pendant ces deux ans ?
J'ai travaillé ! (rires) Car c'est un travail ! Souvent les gens me demandent quand mon album sort, ils doivent l'habitude des gens qui sortent un album en deux semaines, mai c'est du travail !
J'ai mis un an pour trouver mon style; c'était un mélange du lyrisme, de chanson française, et de pop.
Moi j'entendais ce que je voulais, ensuite je suis allé en studio avec des musiciens, et on a créé du son… Pas forcément des titres, mais du son… Comme un alchimiste, pour trouver mon identité. C'était des notes pour essayer de rendre possible ce que j'imaginais. J'aurais pu tomber dans un style rock ou barré, mais il fallait essayer de cadrer tout ça… Ca a pris un an quand même. L'année d'après, j'ai commencé à ranger des titres, j'ai eu des propositions de gens qui avaient cerné ce que je voulais, qui étaient pile dans mon délire. Alors on a bossé sur ces titres concrètement pendant un an…

Tu as co-écrit deux titres sur cet album ; est-ce que la phase d'écriture te plaît, ou est-ce que tu te sens plus interprète ?
J'aime bien écrire, mais je n'aime pas forcer les choses. Je n'ai pas eu le réflexe de me mettre derrière un bureau et de me dire "Bon, maintenant tu écris douze textes". Je pense que ça vient avec l'expérience… Je n'ai pas tout écrit, parce que je pense que l'inspiration vient, j'attends la bonne étoile, le bon moment pour faire mes textes et je ne me suis pas forcé. Pour l'instant, il y en a trois, peut-être que sur le prochain j'aurais beaucoup d'inspiration ou du temps pour en faire plus.
Les textes qui ont été écrits me correspondent, correspondent à mes envies. On m'a aussi fait des propositions de textes sans que je propose le thème… Quand il y avait des choses qui n'allaient pas, je demandais aux auteurs de modifier.

Comment as-tu décidé de travailler avec Daniel Darc ?
C'est un compositeur avec qui j'ai bossé sur l'album qui me fait une mélodie clavier en me disant : "Tiens, j'ai trouvé un truc…". Je trouvais ça pas mal donc on a commencé à trouver le titre, qui sonnait très Taxi Girl, et donc le réal avec qui je bossais et qui a réalisé, si je ne me trompe pas, le dernier album de Daniel Darc… On s'est dit "quitte à y aller, allons-y, assumons le côté 80, et demandons à Daniel Darc". On l'a appelé… Moi, personnellement, je n'aurais jamais osé. Ca lui a plu, donc il a fait un texte, et voilà…

Perso :

Qu'est-ce que la célébrité a changé dans ta vie ?
Ca dépend, c'est comme tout ! De toute façon moi ça a toujours été cool, les gens ont toujours été sympas, et c'est très positif… Un peu comme si dans chaque ville c'était mon village. Les gens disent : "Salut, ça va ?". C'est assez marrant !
Après, il y a des jours où on est mal luné, alors on va pas forcément sortir si on n'a pas trop envie de parler aux gens, mais c'est rare.
Si j'ai envie d'être seul, je ne vais pas me mettre sur une terrasse de café à regarder les gens, je vais rester chez moi…

As-tu des concerts de prévus ? Est-ce que tu as le trac avant de rentrer sur scène ?
C'est au printemps prochain. Je n'ai pas toutes les dates, mais je sais qu'il y a l'Olympia à partir du 21 mai…
J'ai le trac tout le temps, et encore plus sur un plateau télé, c'est bizarre… Je pars du principe que si les gens ont payé leur place c'est qu'ils ont envie de me voir. Je vais avoir plus le trac de chanter devant un public télé pour une promo devant deux cents ou cinq cents personnes… Mais le trac c'est pas mal, ça permet d'être au taquet au moment d'arriver sur scène. Ce permet d'être rigoureux !

Quel est le conseil que tu donnerais aux jeunes qui souhaitent être chanteur comme toi ?
Il y en a plein… Déjà, je pense que ça devient difficile avec toutes ces émissions, il y a un amalgame qui se fait. Beaucoup de jeunes qui veulent devenir des stars comme l'annoncent les émissions Popstars, Nouvelle Star, Star Academy… Je ne sais pas s'ils ont la réelle envie de chanter ; ça n'es pas anodin de vouloir chanter. Depuis petit je fais ça… Si je rencontre quelqu'un qui va passer un casting et qui me dit : "Moi, c'est toute ma vie de chanter", OK… Maintenant si c'est juste : "J'ai commencé à chanter à quinze ans", je trouve ça plus étonnant. J'aurais limite préféré ne pas être connu, juste chanter. Après pour être reconnu, il faut forcément un minimum de notoriété.
Mon deuxième conseil, c'est de trouver son identité. Il faut avoir une particularité, quelque chose qui donne envie aux gens d'acheter ton disque, quelque chose de différent de ce qui se fait. On a tous à un moment donné un déclic, et il faut apprendre à le percevoir… Ca peut être un style de musique, ou une manière de chanter ; quelque chose qui sera vraiment propre à la personne en question.
Le dernier conseil, ce serait de bien s'entourer : écouter les bonnes personnes. Il y a beaucoup de gens qui sont prés à nous donner des avis, mais il ne faut pas se perdre. Il faut s'écouter déjà soi-même. Il faut trouver les bonnes personnes ; les amis, la famille, ne pas péter les plombs, et rester poli et normal.
Parce que souvent quand tu passes de l'autre côté de la télé, tu as l'impression d'être dans un monde merveilleux. Mais derrière ce sont des gens normaux, des gens que tu vas croiser demain dans la rue. Même si on est chouchouté et pouponné, c'est forcément pour que l'émission se passe bien. Donc il faut rester gentil avec les gens qu'on rencontre…

Un message à faire passer à tes fans ?
Je leur ai peut-être déjà dit, mais je les remercie… Je remercie ces personnes qui pendant trois ans sont restées présentes. Moi je laissais des messages sur Internet, et je les remercie d'être fidèles et de ne pas avoir laissé tomber. Je trouve ça cool, c'est comme quand tu as des amis que tu aimes bien.
J'ai évolué avec le temps ; ma première tournée, c'était déjà une évolution de mon premier album, ça se rapprochait plus de cet album-là. C'est donc une continuité… Les gens sur la tournée ne seront pas surpris du tout !

source : actustar


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

B.A.D


PsychOZ
PsychOZ
ah ben je me demande ce que cela va donner Daniel Darc c'est pas rien quand même

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum